L'Alphabet Japonais

alpha01

Article

    Avant de commencer réellement à apprendre le Japonais, j’ai entendu des dizaines de trucs biscornu et sans véritables fondements. Bref, aujourd’hui on va parler des alphabets Japonais, de quoi égayer vos conversations ou passer pour un expert pendant vos repas de famille.

 

Les Alphabets Japonais

 

     Au Japon, il y a trois alphabets : les Kanji et les Kana. Les Kana se divisent en deux catégories : les hiragana et les katakana. Ces deux alphabets sont en faite un tableau à double entrés de syllabes (ex : a, i , u, e, o, ka, ki, ku…). Il y a moins de syllabes en japonais qu’en français.

    Les Kanji sont tirés des idéogrammes chinois et représentent chacun une idée particulière (j’en reparlerais). Les Japonais en utilisent couramment environ 2 000.

Les hiragana

    Comme on l’a dit plus tôt, les Kana sont des syllabes. Grâce à eux, on peut écrire la totalité de la langue Japonaise, même si c’est extrèmement long de l’écrire uniquement en Kana. Bref ! Les hiragana sont utilisés en règle général pour écrire ce qui vient de la langue japonaise.

Hiragana

    Tous ces hiragana ont un ordre précis pour être tracés. Je vous conseil donc vivement si ça vous intéresse d’aller voir un cours de Japonais.

Les katakana

    C’est ici un peu plus compliqué. Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire japonaise, quoique le moment serait bien choisi, mais le Japon utilise couramment des mots directement inspirés d’autres langues, car il n’existaient pas chez eux. C’est ainsi que certains viennent de l’Anglais, de l'Allemand ou encore du Français (ex : Baito - All ou Cheese - Ang). Les katakana servent à écrire tout ce qui est étranger. Ils peuvent également servir d’outil graphique de mise en valeur plus ou moins équivalent à nos PHRASE EN MAJUSCULE POUR ACCENTUER. Pour plus de compréhension, quand vous écrivez des mots japonais en écriture romaine (romaji en japonais), prenez l’habitude d’écrire les hiragana en minuscule et les KATAKANA en MAJUSCULE.

Katakana

    Comme les hiragana, les katakana ont un ordre précis à respecter pour être écrit correctement.

Les accents

    Vous aurez vite remarqué qu’il manque des syllabes pour écrire certains mots (hiragana par exemple). Il y a toute une explication logique et complexe que je vais vous épargner, mais que je vous conseil d’aller écouter sur la chaîne de Julien Fontanier, notre sensei made in France. Bref, voici de nouveau sons qui vous permettront de faire un grand nombre de mots.

Accent01

    Évidemment, c’est écrit ici en hiragana, mais c’est aussi valable pour les katakana.

Les pauses

    En Japonais, il existe aussi des pauses que l’on peut retrouver dans un bon nombre de mot. Ils sont marqué par un tsu en hiragana ou un TSU en katakana écrit en plus petit. En romaji, on les remarque par un doublement de consonne (ex : Ikki (arbre en Japonais, également le prénom du héros de Air Gear). J’avoue que je me fais souvent avoir par ce genre de truc.

Les combinaisons

    Enfin, pour pouvoir écrire vraiment tous les mots, il vous faut faire des combinaisons. De cette façon, vous pourrez créer des sons comme ryu ou myo. Pour l'anecdote, dragon se dit ryu en Japonais.

Combinaison01

    Évidemment, cela concerne aussi les katakana, comme pour les accents.

Conclusion :

    Ceci n’est qu’une courte explication ultra simplifiée, voir vulgarisée de ce qu’est vraiment le japonais. Si vous voulez vraiment connaître tous les petits détails, je vous conseil fortement d’aller sur la chaîne des cours de Japonais de Julien Fontanier (à qui j’ai piqué les visuels, gomen sensei !! ^^”). Tout y est bien expliqué et en détail.

Il donne des exercices avec les corrections et il a un professionnalisme et une sympathie qu’on aimerait retrouver plus souvent dans les membres de l’éducation nationale. Bref, si la langue Japonaise vous intéresse, faites un tour sur sa chaîne youtube !

5 votes. Moyenne 4.60 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 20/10/2018