Initial D

InitialD01

Article film Third Stage

On s’attaque aujourd’hui au 1er film d’Initial D : Initial D Third Stage !

 

La petite histoire :

    Ce film est sorti en 2001. C’est le premier de la saga Initial D (si vous voulez en savoir plus, je vous invite à visiter la page de l’anime). Je vous conseil vivement de voir les deux premières saisons avant de voir ce film.

    Il est licencié par Kaze.

Personnage :

    Nous retrouvons dans ce nouvel opus la plupart des personnages de la série, ainsi que quelques personnages bonus.

    Takumi Fujiwara est le héros de cette histoire. C’est un lycéen rêveur qui depuis quelques temps ne pense plus qu’au voiture. Il a prit conscience pendant la saison Second Stage que le moteur avait son importance et commence à s’intéresser à la mécanique en demandant des conseils à Iketani, son collègue de travail. Il est le meilleur ami d’Itsuki. Il a une relation un peu ambiguë avec Natsuki.

    Bunta Fujiwara est le père de Takumi. Pilote de légende, il donne de temps en temps quelques conseils obscures pour l’aider. C’est un personnage plutôt sympathique.

    Natsuki Mogi est une lycéenne folle amoureuse de Takumi. Après être sortie avec Miki, elle s’est amourachée de Takumi alors qu’elle sortait avec un autre type pour de l’argent. Elle s’en veut beaucoup et veux tout faire pour reconquérir Takumi.

    Itsuki Takeuchi est le meilleur ami de Takumi. C’est un fonceur toujours de bonne humeur et un peu pervers. Il est très motivé par son travail à la pompe de Tachibana.

    Koichiro Iketani est le collègue de Takumi et Itsuki. Son meilleur ami est le mystérieux Kenji et son patron Yuichi Tachibana. C’est le leader des Akina Speed Star. Par particulièrement bon pilote, c’est un bon mécano.

    Yuichi Tachibana est le patron d’une station essence et le meilleur ami de Bunta. Auparavant un peu mis de côté, on découvre qu’il était lui aussi pilote et que ses avis sont en faites bien plus pointu qu’on peut le penser. C’est un des personnages qui a le plus évolué.

    Ryosuke Takahashi est un pilote d’exception reconnu par tous sous le surnom de “la comète blanche”. Il est extrêmement intelligent et c’est un des meilleurs pilotes du pays. Il est le leader des Red Suns. Il semble beaucoup apprécier Takumi.

Kyoichi Sudo est le leader des Emperor. C’est une vieille connaissance de Ryosuke qui a échoué à conquérir Gunma dans Second Stage. C’est un très bon pilote contre qui Takumi a perdu suite à la casse de son moteur.

    Kai Kogashiwa est le fils de l’ancien rival de Bunta. C’est un très bon pilote qui avait prévu de détrôner Kyoichi sur son terrain. On sait très peu de chose sur lui, si ce n’est que la 86 lui a fait beaucoup d’effet.

    Ken Kogashiwa est le père de Kai. Ancien rivale de Bunta, il a perdu sa dernière course contre lui. C’est quelqu’un de très intelligent qui semble avoir mal vécu sa défaite.

    Miki est l’ancien petit ami de Natsuki. Quelques années plus tôt, Takumi l’avait déjà frappé pour une raison que j’ai oublié… C’est un personnage tout ce qu’il y a de plus détestable.

    Voilà ! J’ai essayé de ne pas trop détailler les personnages pour vous laisser un maximum de surprise.

Scénario :

Si vous n’avez pas encore vus les deux premières saisons, je vous déconseille fortement de lire la suite, auquel cas vous allez vous spoiler toute l’intrigue.

 

    Dans la saison précédente : Après ses victoires, Takumi et la “86 d’Akina” est devenu célèbre dans tout le Japon. Alors que les Emperor écrasent toutes les équipes sur leur passage grâce à leurs Lan Evo, Takumi réussi à battre Iwaki Seiji de justesse, alors que même Bunta avait prévu sa défaite. Kyoichi décide de rectifier son honneur et défie à son tour la 86. Takumi donne tout ce qu’il a, mais son moteur se casse pendant la course, obligeant Takumi à abandonner. Bunta récupère sa voiture et décide de changer le moteur pour une petite trouvaille tout droit sortie du marché alternatif. Mais Takumi a beaucoup de mal avec ce nouveau moteur, qu’il trouve moins puissant que l’ancien. C’est alors qu’il rencontre Wataru, un autre conducteur de 86, qui lui explique que son moteur est trop puissant pour les cadrans de sa voiture. Après un petit bricolage, Takumi possède un bolide monstrueux sous les courbes directes de la 86. La course ultime se joue dans la continuité : 86 contre 86. C’est une des meilleurs courses de toute la saga, que Takumi gagnera de peu.

    Après ce qui lui est arrivé, Takumi comprend que dans une course, le conducteur est important, la puissance est importante, mais les réglage mécanique aussi. Il décide donc s’intéresser de plus près à la mécanique. Dans le même temps, il décide de défier tout ceux contre qui il ne considère pas avoir gagné, pour voir jusqu’où il peut aller.

    Parallèlement, Ryosuke le contacte pour lui parler d’une proposition qui pourrait bien changer la vie de Takumi…

    Alors que Takumi commence à peine à régler ses comptes, un nouvel adversaire sort de nul part. Mais il semble bien plus coriace que les autres… Takumi réussira-t-il à l’emporter contre Kai, le fils de l’ancien rivale de son père ?

    Deuxième intrigue, Natsuki Mogi travail dans un Starbocks. Alors que Takumi fait tout pour l’ignorer, elle décide de s’accrocher à lui. Elle met les choses au clair. Takumi réussira-t-il à lui pardonner ? Mais alors que les choses bougeaient enfin, un personnage fait son petit retour… Comment la relation entre Natsuki et Takumi va-t-elle évoluer ?

    Ce film est l’équivalent d’une saison entière d’animé. On y retrouve le même schéma narratif et la suite des intrigues de l’anime. On reste dans la continuité, ni plus, ni moins. Tout de fois, ce film arrive au moment où nos personnages se posent des questions bien plus profonde que d’habitude. Ils arrivent à la fin de leurs années de lycée, que vont-ils faire ? Cet aspect est vraiment en plus par rapport à First Stage et Second Stage, ce qui, à mon sens, rend Third Stage plus profond et plus mélancolique que les deux saisons anime. Dans un certain sens, ce film est un peu un épisode transitoire entre la vie de lycéen de notre héros et sa vie basé sur ce qu’il aime le plus au monde. Comme d’habitude, tout est amené de façon naturelle et intelligente et un soupçon plus décontracté que dans les saisons précédentes.

Graphisme :

    Dès le départ, on note une nouvelle amélioration de la technologie 3D. C’est flagrant dès les premières secondes du générique. En prime, certaines parties des courses de l’anime ont étaient retapé. Le design général des personnages a été corrigé pour parvenir à un équilibre entre la juvénile First Stage et la mature Second Stage. Le résultat est vraiment très agréable, et d’une précision incroyable pour l’époque.

    Globalement, que ce soit au niveau de la 3D ou au niveau de l’animation, qui se mélange d’ailleurs de plus en plus, ce film est très en avance sur son âge et surclasse les deux saisons anime.

    Du côté des OST, on retrouve le style si particulier de First Stage, qui, à titre personnel, me fait frissonner. L’association de tout ça est de très bon goût et d’une qualité remarquable, pour notre plus grand plaisir.

    Avec ce film, la saga Initial D commence réellement à atteindre des sommets.

Point noir :

    Premier point noir : on ignore toujours qui a envoyé ce fameux message à Takumi, dans Second Stage ! C’est très frustrant !

    Si ce film est un peu moins centré sur la course automobile que l’anime, j’ai peur que toute la partie romance ennuie un peu les purs fans de shonen…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré ce film. Bon scénario, bon graphisme et bon OST, rien à redire ! Je le conseil à tous les fans de la saga Initial D, mais je conseil plutôt aux autres de regarder la série avant.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 20/10/2018