Zetman

zetman01

Article

Aujourd’hui on s’intéresse à l’animé Zetman !

 

La petite histoire :

    Zetman est un manga écrit par Masakazu Katsura. Ce mangaka a écrit beaucoup de One Shot et de petite série qui n’ont pas fonctionné, à l'exception de Zetman. Il a même fait un manga en collaboration avec Akira Toriyama, le créateur de Dragon Ball : Jiya en 2009 (ça n’a pas marché…).

    Pour en revenir à notre manga, l’histoire commence en 1994 quand Masakazu sort plusieurs One Shot sur Zetman. Il ne commencera la série qu’en 2002 et la continuera jusqu’en 2014 où elle se terminera au bout du 20ème tome.

    L’animé sera produit en 2012 et comptera 13 épisodes.

    Un roman serait sorti au Japon et en France en 2012 et il se nomme Alphas Zetman Another Story.

Personnage :

    Nous avons plusieurs personnages que j’ai du mal à définir… Mais il y a en tout cas 2 héros dans cette histoire.

    Jin Kanzaki est une jeune homme aux origines floues qui traînes dans les bas fond de la ville. Son but est de sauver tout le monde et ce depuis qu’il est gamin. Mais à force de voir ses proches prit pour cible, il cherche à vire le plus solitairement possible. Pourtant, il est très sociable de nature et se pousser à avoir un comportement contre-nature ne trompe personne. Il découvre qu’il peut se transformer en une créature surpuissante : Zet. Mais mystérieusement, il n’arrive pas à atteindre son taux de transformation maximum.

    Koga Amagi est le riche héritier d’une famille richissime. Ami d’enfance de Jin, il n’a qu’une chose en tête : faire régner la justice ! Il voue une admiration sans borne pour Alpha, un personnage de tokusatsu. Il met Jin sur un piédestal et met sa famille en priorité, ce qui lui est souvent reproché. C’est un personnage vraiment très impliqué qui va jusqu’à affaiblir sa mental pour obtenir plus de justice et contrer le paradoxe qu’il y a en lui.

    Konoha Amagi est la petite sœur de Koga et l’amie d’enfance de Jin. Elle est amoureuse de ce dernier et est très admirative de son frère. Mais comme elle est très discrète, on ne lui dit pas grand chose et c’est ce qui la fait le plus souffrir. Elle n’a pas un très grand rôle dans l’animé.

    Akemi Kawakami est la femme qui recueille Jin après la mort de son grand-père. C’est une femme très gentille et très agréable avec un sacré caractère. Malgré le peu de moment où elle est importante, on la voit assez souvent.

    Seiji Haitani est un peu le grand méchant de cette histoire. Il veut rendre à Jin sa forme de Zet complet et s’allie pour ça avec les pires crapules du pays. On a beaucoup de mal à saisir ce qu’il cherche vraiment, mais on sait surtout que c’est un combattant surpuissant et très mystérieux.

    Goro Kanzaki est le grand-père de Jin. Celui-ci est tué au début de l’histoire alors que Jin était enfant. Il a voulu enseigner à son petit fils comment vivre en humain, malgré tous ses actes passés.

    Hanako Tanaka est une fille que j’aime beaucoup personnellement. Étonnement, personne ne parle d’elle alors que c’est à mon sens un des personnages principaux de cette histoire. C’est une fille Jin sauve par hasard. Elle est particulièrement vivante et d’un caractère plutôt attachant. Elle tombe vite amoureuse de son sauveur et ça semble bien aidé par ses relations familiales compliquées. Elle cache pourtant un lourd secret…

Scénario :

    La famille Amagi a créé des monstres dans le buts de les faire combattre pour organiser des paris. Ces monstres sont appelés Player et peuvent se transformer en humain pour passer inaperçu. Mais un jour, ceux-ci s’échappent et se répandent dans la population. La famille Amagi, aidé par Goro Kanzaki créaient alors Zet, un être pensé pour détruire tous les autres Player. Il est pourvu d’un cercle sur sa main appelé “Anneau de la révélation” qui oblige les Player à retrouver leur apparence de monstre. Mais Goro, prit d’affection pour l’être qu’il a créé, décide de lui offrir une véritable vie et s'enfuit avec lui. Ils se retrouvent à vivre dans la rue, comme un sdf. Pendant cette période, Jin, Koga et Konoha commencent à faire des rondes pour faire régner la justice dans les bas quartier. Tout du moins jusqu’à ce que Jin retrouve son grand-père assassiné. Il est recueilli par Akemi avec qui il grandira. Mais plusieurs années plus tard, il est retrouvé par les Amagi et décide de se séparer de sa “tante Akemi” pour éviter de la mettre en danger. Il est alors engagé pour lutter contre les Player criminels et pour devenir le Zet complet, être surpuissant capable de vaincre tous les Players. Il recroise d’ailleur Koga, qui se bat pour la justice en utilisant une armure aux couleurs d’Alpha. Allier sans l’être, il y a un formidable affrontement pour deux justices très différentes.... Parallèlement, Seiji Haitani organise des crimes pour obliger Jin à décupler sa puissance et organise la révolte des Player sur les humains qui les ont créé. Dans le même temps, Jin entre en contact avec Kotonoha, et sauve par hasard Hanako qui finira par ne plus le lâcher. Un homme met à rude épreuve la justice de Koga, ce qui ne fait qu'accroître les tensions dans cet animé.

    J’aime bien ce scénario. Il ressemble un peu à un scénario de super-héro américain, mais tous ses aspects le rende bien plus complexe. Rien n’est laissé au hasard et évite de s’ennuyer une seule seconde.

    Derrière le scénario se pose de véritable question éthique qui sont loin d’être aussi simple, ça donne une vrai profondeur à cette animé.

Graphisme :

    L’animé en lui-même est très sombre, notamment quand les scènes se centrent sur Jin. Le design des personnages est vraiment bien pensé et les monstres nous rappel un peu les comics américains. Les combats sont très bons et marquent parfaitement les différences entre Koga et Jin. Les quelques scènes de ecchi arrivent naturellement et s’intègrent parfaitement à l’histoire. Pour l’époque, même si ce n’est pas exceptionnel, c’est du bon travail.

Les OST sont vraiment pas mal, tout comme l’opening vraiment bien choisi et bien fait ! La version VF est particulièrement propre.

Point noir :

    Je trouve un peu dommage qu’il n’y ait pas de combat vraiment exceptionnel utilisant la technologie 3D, ça aurait vraiment donné un grand plus à cet animé. Il arrive à un moment où de nombreux shonen et seinen arrivent sur le marché (notamment Psycho Pass) et très clairement, il a du mal à se faire une place.

    Enfin, il reste pas mal d'élément non-résolu et certains personnages sont à peine utilisés… De plus, la mort de certains et certaines scènes peuvent gêner certain, notamment les habitués de shonen plus traditionnel.

Conclusion :

    Personnellement, j’ai bien aimé cet animé. Il pose des vraies questions éthique tout en donnant un bon spectacle sur un fond d’univers un peu S-F. Je le conseil aux fans de seinen soft et aux fans de shonen les plus aguerris.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire