Maji de Watashi ni Koi Shinasai

majikoi

Article

On s'intéresse aujourd'hui à ce qui est à mon sens l'un des ecchi les plus complet qui existe : Maji de Watashi ni Koi Shinasai !

La petite histoire :

Aussi appelé simplement Majikoi, cet animé est à l'origine un Visual Novel sorti en 2009 sur PC et PlayStation.

L'animé est sorti en 2011 et compte 12 épisodes. Il n'est malheureusement connu en France que par les fans de ecchi...

Personnage et scénario (ma vision de l'époque) :

Attention : animé exceptionnel ! Il réuni tout ce qu’il faut dans un animé ecchi : du combat, des filles, de la romance, une grande cause, du ecchi et des OST qui vous hérissent les poils ! Bref, vous aurez remarqué que j’ai adoré cette animé.

L’histoire est simple à la base. Le héros, Yamato Naoe et ses amis sont dans une école d’art martiaux où les problèmes entre classes se règlent avec une guerre entre les deux classes. C’est comme ça que ça commence, avec une sorte de gigantesque baston générale entre étudiant. Le combat est plus où moins égal jusqu’à ce qu’intervienne le stratège à la tête de classe : le héros de l’histoire. Il n’a aucune faculté physique, mais il a un cerveau et des alliées plutôt utile.

D’abord Kazuko Kawakami, une fille toujours de bonne humeur avec un naginata qui s’entraîne toute la journée et qui à rejoint la famille qui dirige l’académie.

Ensuite, Miyako Shiina, une fille aux cheveux blanc timide avec tous, sauf le héros, de qui elle est folle amoureuse. C’est une archère surpuissante et visiblement, une fan d’érotisme.

Viens après Yukie Mayuzumi, la fille la plus timide du groupe qui combat sa timidité avec l’aide d’un cheval en peluche à accrocher à son portable qu’elle fait parler grâce à ses dons de ventriloque. Elle est sabreuse et est considéré comme la seconde plus forte. J'aime beaucoup ce personnage personnellement.

Après, Christiane Friedrich, une fille transférée d’Europe avec un sacré caractère. C’est une sabreuse spécialiste dans l’estoc.

Enfin, Momoyo Kawakami, la fille la plus puissante de l’école et dont est amoureux Yamato. Elle a un caractère de mec et est tout le temps à la recherche d’un adversaire.

Inutile de préciser que toutes les filles en pinces pour Yamato, qu’elles le montrent ou non…

Ils font tous partis de la famille Kazama, dirigée par le meilleur ami de Yamato : Shoichi Kazama.

C’est à peu près à ce moment qu’ils se retrouvent impliqués dans une histoire de trafiquant d’arme qui inclue dans leur équipe une ancienne de l’armée du Japon, que Momoyo n’a pas réussi à vaincre. Ils apprennent à ce moment que ce groupe veut s’attaquer au premier ministre Japonais et compte bien être de la partie pour les en empêcher.

Les combats sont magnifiques, les scènes de ecchi magique et la dimension que prend le scénario est super. Tout ce déroule avec un rythme vraiment agréable et promet même de bonne tranche de rire !

Point noir :

Pour moi, il n’y en a qu’un. Avec un univers pareil, l’auteur aurait pus faire des dizaines de saisons. Mais là, 12 épisodes, c’est trop court. On n’a pas trop le temps de savourer.

Conclusion :

En bref, pour tous ceux qui aiment la castagne et le ecchi, cet animé est l’œuvre ultime.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 26/06/2018