Isekai no Seikishi Monogatari

isekainoseikishimonogatari01

Article

Aujourd’hui on s’intéresse à un animé plutôt original : Isekai no Seikishi Monogatari !

 

La petite histoire :

    C’est avant tout un animé sorti de mars 2009 à mars 2010 et de 13 épisodes. Particularité : les épisodes font 45 minutes chacuns. Autre particularité : un novel est sorti en Aout 2009, on peut donc supposer que l’auteur :  Masaki Kajishima, a travaillé en collaboration avec Koji Yoshikawa, surtout que l’animé regroupe trois studios différents. Du coup, je suis plus ou moins incapable de dire qui est le véritable auteur de cette histoire… En Juin 2010, une adaptation manga sort et pour le coup, Kajishima est bien considéré comme le scénariste de cette histoire.

Les personnages :

    Il y a beaucoups de personnages dans cette série… Du coup je vais essayer de présenter uniquement les principaux, ce qui ne veut pas pour autant dire qu’il y a moins de chose à raconter sur les autres !

    Masaki Kenshi est le héros de cette histoire. C’est un petit gars qui atterrit dans ce monde par “hasard”. Il semble avoir une histoire familiale pour le moins compliqué. Il a un caractère assez conciliant, même s’il y a des aspects sur lesquels il est incroyablement têtu. Son caractère extrêmement naïf fait de lui une proie idéal et son côté serviable semble attiré un certain nombre de demoiselles. Malgré sa taille et sa corpulence, il est extrêmement agile, très puissant, très rapide et très fort. C’est également un combattant Seikishi hors pair.

    Lashara est une jeune noble qui parcourt les terres dans son vaisseaux particulier. Elle est très intelligente et sait remarquer le potentiel chez les autres malgré ses 12 ans (elle paraît en avoir 18…). Elle s’intéresse à deux choses dans sa vie : l’argent et Kenshi. Elle semble avoir un attachement particulier pour celui-ci et peine beaucoup à s’éloigner de lui. Elle a un caractère très autoritaire qui fait qu’ils s’entendent naturellement assez bien. Elle n’a pas beaucoup de vraie lien social en dehors de Kenshi, de sa meilleur amie Chaia et de sa rivale et cousine Maria.

    Chaia est la gardienne Seikishi de Lashara. Elle est très strict et s’entend au début très mal avec Kenshi qu’elle ne cesse de réprimander. Elle semble avoir un faible pour Dagmyer, mais les multiples exploits de Kenshi peuvent mettre cette aspects en doute. En faite, elle me rappel Casca dans Berserk au niveau du caractère et de sa peau légèrement brunie.

    Wahanly est une des amie de Lashara qui travail également pour elle. En plus d’être une Seikishi, c’est une scientifique hors pair qui construit des robots capable de rivaliser avec les seikishi : les kikojin. Elle a bon caractère et on trouve chez elle des petites périodes mélancoliques qui donne une vraie profondeur à son personnage.

    Dagmyer est un Sekiji noble qui voit d’un mauvais oeil l’arrivé de Kenshi. Il semble jaloux de son succès et prépare quelque chose dans l’ombre… C’est un dragueur sans aucun scrupule qui est prêt à tout pour arriver à ses fins.

    Maria est la cousine de Lashara. Elle a un fort caractère, mais semble avoir une tendresse particulière envers sa protectrice : Yukine. Celle ci est amoureuse de Kenshi, ce qui influe encore plus sur les interactions entre Maria, Lashara, Kenshi et Yukine.

    Aura est une elfe. C’est une princesse sur d’elle en général et qui se retrouve être presque aussi forte que Kenshi. Elle en pince pour lui dès qu’elle prend conscience de ses capacités de survie.

    Lithia est la présidente du conseil des élèves. Elle a beaucoup de mal à supporter Kenshi dont l’éducation est loin d’égaler la sienne. Pourtant, elle semble avoir une attirance paradoxale envers notre héros.

     Enfin, Mexiah est la grande soeur de Chaia. C’est une prof perverse qui est aussitôt attiré par Kenshi et qui maîtrise l’hypnose (ce qui causera des problèmes au héros).

    Voilà ! J’ai résumé de mon mieux… Les personnages ne sont pas tous extrêmement profond, mais ils sont tous très réaliste et en accord avec eux-même !

Univers :

    Depuis tout à l’heure, je parle de Seikishi, mais je n’ai pas encore dit ce que c’était. Les Seikishi conduise des Seikijin : des sortes de Meka d’inspiration Gundam dont c’est aussi emparé Infinite Stratos à la même période. Bref, ces armures de combats évoluent au fur et à mesure de l’animé pour devenir de plus en plus puissante et autonome, même si leur apparence au combat change rarement. Seul une petite partie de la population a accès à ces “armes”.

    Tout se passe dans le monde de Geminar et l’histoire tourne autour d’une terre “neutre” qu’on appel terres saintes. Cet endroit regroupe les futurs Seikishi, une bonne partie des nobles et beaucoups de dirigeants de pays. Tout ça donne un véritable aspect politique très intéressant.

    Enfin, comme nous sommes dans un monde où les méca sont légion, il ne faut pas être surpris par les vaisseaux volants et autres véhiculs qui peuplent cet animé.

    En tout cas, l’univers est bien construit et suffisamment complexe pour que ce soit souligné !

Scénario :

    Des rebels attaquent le vaisseau de Lashara avec l’intention de faire un coup d’état. Kenshi est parmi eux, arrivé sur le champ de batail par hasard. Il est le pilote d’un dragon blanc surpuissant qui intéresse aussitôt Lashara. Je vous passe les détails, mais après l’avoir capturé, celle-ci l’oblige à devenir son serviteur et l’emmène sur les terres saintes. Celui-ci est au début rejeté par la plupart, mais ses capacités et son bon caractère font qu’il est très vite adulé par la majorité de fille qui peuplent l’académi. Mais dans son dos, les relations politiques se compliquent et un complot semble noircir le tableau… Le retour d’une armure légendaire et du bouclier de Gaia pourrait bien bouleverser l’ordre établi.

    Le scénario est construit un peu bizarrement si on ne regarde que le nombre d’épisode. Les choses évolues lentement jusqu’à la fin où tout éclate d’un seul coup. Mais grâce aux 45 minutes d’épisodes, tout ça rend bien et le rythme reste agréable.

    Je précise aussi que le scénario tourne beaucoup autour du véritable harem de fille qui gravite autour de notre héros et qui n’ont qu’une envie : l’épouser !

Graphisme :

    Pour l’année de sorti, les graphismes sont vraiment bon. On trouve quelques touches de 3D par ci par là et tout est bien dosé. Le design des personnages est agréable est suffisamment personnalisé pour qu’on arrive à les reconnaître au premier coup d’oeil. Tout est harmonieux et en moyenne d’un très bon niveau. Les OST sont intéressants et donne une dimensions supplémentaires aux scènes. Le rythme se base sur le scénario et tout arrive de façon naturel, si bien qu’on n’arrive pas à s’ennuyer.

    Il y a quelques scènes de ecchi soft, mais la plupart des scènes sont présentées de façon détournée...

Point noir :

    Déjà, le personnage de Kenshi, même si son apparence est original, est en lui même un peu simpliste. Je trouve dommage qu’il n’ai aucun point faible, ce qui fait de lui un surhomme et qui diminue donc la puissance du scénario.

    Ensuite, je trouve qu’il y a un peu trop de personnage… Même s’ils sont intéressants, il y en a tellement qu’on finit par ci perdre et ça casse un peu l’ambiance de certaines scènes…

    C’est également dommage de ne pas avoir continuer sur la lancé de scènes ecchi, car ça aurait put donner une dimension supplémentaire et un regain de popularité.

    Enfin, les 45 minutes d’épisodes peuvent gêner certain et ça peut donc expliquer pourquoi cet animé est aujourd’hui laissé là où il est depuis des années.

Conclusion :

    J’ai beaucoup aimé cet animé finalement plutôt original. Même si j’ai au début été un peu dérangé par la longueur des épisodes, j’ai fini par le trouver très agréable. Je le conseil aux fans de Méca, de la série Infinite Stratos et aux fans de ecchi soft et de shonen.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire