Yu-Gi-Oh

 
yugioh

Article tome 1

On parle aujourd’hui d’un manga qui a changé la vie des enfants de la fin des années 90 : Yu-Gi-Oh !

 

La petite histoire :

    Yu-Gi-Oh! est un manga écrit par Kazuki Takahashi entre 1996 et 2004 pour un total de 38 tomes publiés en France par Kana.

    Un premier anime sort en 1998 et dure 27 épisodes.

    S’en suivra l’anime Yu-Gi-Oh! Duel Monster, commencé en 2000 et terminé en 2004 pour 224 épisodes.

    Une dernière adaptation sortira en 2006 : Yu-Gi-Oh! Capsule Monsters, en 12 épisodes.

    Il y a un nombre incroyable de série dérivée qui ont peuplé et peuplent encore la jeunesse des enfants de la fin des années 90. Je ne m’étendrais pas dessus, mais nous pouvons tout de même les lister pour vous donner une idée :

  • Yu-Gi-Oh! GX
  • Yu-Gi-Oh! R
  • Yu-Gi-Oh! 5D’s
  • Yu-Gi-Oh! Zexal
  • Yu-Gi-Oh! Arc-V
  • Yu-Gi-Oh! Vrains

    Il y a également un certain nombre de films d’animation.

Personnage :

    Yûgi Mûto est le héros de cette histoire. C’est un lycéen timide et faiblard qui a pour seul et unique passion les jeux en général. Il vit chez son grand-père Sugoroku. Il est naïf et beaucoup trop gentil avec les autres. Il est l’ami d’enfance d’Anzu et se fait victimiser par Jôno-Uchi et Honda. C’est quelqu’un d’intelligent, mais de terriblement trouillard. Il occupe la plupart de son temps libre en essayant de réussir un vieux casse-tête que lui a donné son grand-père, souvenir d’un de ses voyages en égypte : le puzzle du millénium.

    Yami Yûgi est l’âme contenue dans le puzzle du Millenium. Version ténébreuse qui prend possession de Yûgi en temps de difficulté, il est très intelligent et terriblement charismatique. Il n’a aucune pitié pour ses adversaires et n’hésite pas à les faire sombrer grâce au jeu des ombres. 

    Sugoroku Mûto est le grand père de Yûgi. Il tient le petit magasin de jouet Turtle Toy. C’est un grand fan du jeu de carte Duel de Monstre (mais nous n’en somme pas encore là). C’est lui qui a trouvé le Puzzle du Millenium. S’il est un peu gâteux et parfois un peu pervers, c’est un personnage plutôt mystérieux...

    Katsuya Jôno-Uchi, aussi appelé Joey Wheeler dans la série VF est un lycéen insolent et loin d’être particulièrement intelligent qui passe son temps libre à martyriser Yûgi avec son meilleur ami Honda. C’est un pervers qui aime se battre et se faire remarquer. Il a tout de fois un véritable sens de l’honneur et de l'amitié. C’est un personnage énervant dans le manga, mais c’est un de mes personnages préférés dans l’anime.

    Anzu Mazaki, aussi appelée Téa Gardner est l’amie d’enfance de Yûgi. C’est une fille mature et responsable qui surprotège son ami comme une grande soeur. Elle a une relation ambigüe avec Yami Yûgi, pour qui elle a un faible. C’est une fille très gentille et intelligente qui souhaite continuer ses études aux états unis. Elle ne comprend pas toujours ce qu’il se passe, mais est toujours prête à aider ses amis.

    Hiroto Honda, aussi appelé Tristan Taylor, est le meilleur ami de Jôno-Uchi. Bien plus calme et réfléchi que son ami, il a la tête beaucoup plus dur et n’arrive pas à s’entendre avec Yûgi. Il n’est pas très doué en réflexion, mais est toujours prêt à aider ses amis s’il y a besoin de muscle. Dans le fond, c’est un romantique plutôt fleur bleue.

Scénario :

    Yûgi est un lycéen banale, faible et beaucoup trop gentil. Il est pris pour cible par Jôno-Uchi et Honda, qui le martyrise autant qu’ils peuvent. Un jour que Yûgi avait apporté le Puzzle du Millénium pour tenter de le terminer, Jôno-Uchi parvient à subtiliser une des pièces avant d’être chassé par Anzu. Ils se débarrassent de la pièce en la jetant dans la piscine avant d’être à leur tour pris pour cible par une brute : Ushio. Celui-ci leur casse la figure avant d’aller voir Yûgi pour lui réclamer de l’argent en échange de sa protection. Yûgi ne sait pas trop quoi faire, mais ne veut pas voir ses deux torciaunères une nouvelle fois blessé par sa faute. A cours de solution, il se réfugie dans son puzzle, qu’il parvient à terminer. Enfin presque, puisqu’il lui manque une pièce. Son grand-père lui apporte alors la pièce manquante, de la part de Jôno-Uchi, grâce à laquelle Yûgi parvient enfin à résoudre le fameux casse-tête. Mais c’est alors que l’âme enfouie dans le puzzle prend possession de lui et décide d’aller régler le problème grâce à un jeu des ombres. Yami Yûgi défie Ushio et a bien l’intention de l’emporter. Parviendra-t-il à conserver son âme et à extraire Yûgi des situations délicates dans lesquels il se met ?

    Ce tome a beau être l’introduction d’une série culte, il ne parle absolument pas de duel de monstre. Il met en place les relations entre Yûgi et ses amis et donne un aperçu du jeu des ombres, qui ne sera vraiment mis à contribution que plus tard. Étrangement, il y a pas mal de blague graveleuse...

Graphisme :

    Que dire… Le niveau général de ce tome est médiocre, en toute bonne fois. Le design des personnages est juste catastrophique. Alors que le charadesign de l’anime est vraiment excellent, celui du manga fait mal aux yeux. Les trames de fond sont plutôt bonne, même si elles n’ont vraiment rien d’exceptionnelles. Les effets graphiques lié au genre shonen sont bien maîtrisés.

    Ce tome contient un petit édito très intéressant sur les jeux.

Point noir :

    Que ce soit clair. Scénaristiquement, ce tome est loin d’être bon. Il se contente d'enchaîner des épisodes sans réel fil rouge. La plus grande déception du fan de l’anime que je suis étant qu’il ne parle pas un seul instant du duel de monstre.

    Graphiquement, il est juste catastrophique. Il semble s’améliorer par la suite et j’avoue qu’avec le recule, je pense continuer la série pour ça.

Conclusion :

    Yu-Gi-Oh! a beau être une série culte de la fin des années 90, ce tome est particulièrement mauvais. Je ne le conseille à personne.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire