We Never Learn

Trailer

weneverlearn1

Article tome 1

On s’attaque aujourd’hui à un nouveau de la planète comédie romantique : We Never Learn !

 

La petite histoire :

    Ce manga est dessiné par Taishi Tsutsui depuis Février 2017, pour actuellement 9 volumes au Japon, pour 3 en France chez Kaze.

    Le tome 4 sortira le 6 Mars 2019.

    Un anime d’adaptation est en cours de production et sortira en Avril 2019.

    Vous aurez peut être remarqué l'autocollant : "dans la lignée de Nisekoi". En effet, vous verrez que ce manga ressemble graphiquement à Nisekoi. Rien de plus normal, car Taishi Tsutsui n’est autre que l’assistant de Naoshi Komi. Il reconnaît lui-même s’être inspiré de son maître et ce n’est un secret pour personne.

Personnage :

    Nariyuki Yuiga est le héros de cette histoire. C’est un étudiant brillant qui a beaucoup travaillé pour en arriver là. C’est quelqu’un qui s’inquiète naturellement pour les autres, malgré le fait qu’il ne comprenne pas grand chose aux sentiments des autres. Il est apprécié par tous et notamment par sa famille. Il est plutôt astucieux et intelligent, ce qui contraste pas mal de la plupart des héros de comédie romantique.

    Fumino Furuhashi est une génie de la littérature. Elle est d’un naturel très détendu et se détend souvent au point de s’endormir. Elle sait d’instinct comment toucher ses lecteurs en quelques mots. Elle a beau être la rivale littéraire de Nariyuki, elle est à des kilomètres de le voir comme tel. C’est une fille plutôt timide qui ne sait pas dire non. Tout de fois, elle lance des réflexions plutôt vexantes autour d’elle sans se rendre compte de quoi que ce soit. Elle veut travailler dans les sciences, mais panique à la première question de mathématique.

    Rizu Ogata est une génie des scènes. Elle ne comprend pas les sentiments et tout ce qui n’est pas purement calculable. Elle aime les jeux de société, mais c’est une très mauvaise joueuse. Elle a un caractère assez froid et reste souvent en retrait. Elle veut étudier la littérature, mais ne comprend rien aux expressions littéraire.

    Uruka Takemoto est une génie de la natation et du sport en général. Amie d’enfance de Nariyuki, elle en pince pour lui sans jamais avoir le courage de le lui avouer. Paradoxalement, elle a un comportement très enjouée et très physique quand elle est avec lui. C’est une fille vivante et énergique, voir super active. Elle est mauvais dans toutes les matières, excepté le sport.

    Miharu Kirisu est la petite sœur de Nariyuki. Elle a un sérieux brocon pour son grand frère et met à l’épreuve toutes celles qui s’approchent de lui.

    Ce qui est intéressant dans ces personnages, c’est qu’il présente les choses d’une façon illogique dès le départ. De plus, les personnages sont très complexes et changent souvent de comportement. Le héros, même s’il n’est pas exceptionnel, change du type “loser” qu’on retrouve souvent dans ce type d’œuvre. J’aime beaucoup nos trois génies, qui ont chacune leur particularité qui les rend craquantes et moe.

Scénario :

    Nariyuki a beaucoup travaillé pour recevoir la bourse qui lui permettra de poursuivre ses études. Tout de fois, malgré ses résultats excellent, le proviseur la lui refuse. Il l’oblige à passer un marché : permettre à Fumino et Rizu d’attendre l’université de leur choix. Mais celles-ci ont beau être des génies dans leurs matières respectives, elles sont de vraies billes en dehors. Devenu le tuteur des deux génies, la tâche de Nariyuki est bien plus compliqué que prévu, surtout que nos deux élèves sont extrêmement populaires et que sentiments et quiproquo s’en mêlent.

    Alors que le travail avec Fumino et Rizu commence à faire ses effets (même si tout est relatif... ), le directeur re-convoque Nariyuki. Cette fois, il lui demande de prendre sous son aile Uruka Takemoto, la prodige de la natation. Mais celle-ci, en plus d’être amoureuse de lui, n’est pas vraiment doué pour la concentration… Notre héros parviendra-t-il à aider ses trois élèves ?

    J’aime beaucoup ce scénario, très fraie et très original. Il fallait penser à faire un mixte entre une banale histoire d’amour entre lycéen et une romance prof-élève à la shojo. Les relations entre les personnages sont très intéressantes, tout comme l’arrivé ultra-prématuré de l'inévitable amie d’enfance. De plus, cette fois la romance se passe entre des personnages qui pensent à tout sauf à l’amour, le tout avec un aspect comique qui n’est pas sans rappeler Nisekoi ou Love Hina. C’est du bon travail.

Graphisme :

    Le niveau général est très bon pour une comédie romantique. Le design des personnages est vraiment bien réussi et permet à ceux-ci de laisser un fort impacte dans l’esprit du lecteur. Les trames de fond sont peu nombreuses, mais bien réalisées. La proportions des types de scènes et le rythme sont très bien pensées. Les scènes comiques sont très proche de Nisekoi, les scènes romantique sont très proches des shojo traditionnelle et les scènes de ecchi sont plus nombreuses et plus osées que celle des comédies romantiques récentes, tout en gardant la réserve nécessaire au genre shonen. Les illustrations, que ce soit celle des chapitres ou les crayonnés comiques sont très agréable à lire et admirer.

Point noir :

    J’avoue qu’un peu plus de message de l’auteur ne m’aurait pas déplu. Surtout s’il avait parlé de sa relation artistique avec Naoshi Komi.

    Point noir qui pour moi n’en est pas un : les scènes de ecchi. J’ai remarqué récemment un nouveau souffle du mouvement anti-ecchi qui avait secoué il y a quelques années, souvent sans fondement, le monde otaku. A espérer que ça ne dure pas. Cette œuvre reste strictement dans les clous de son genre et n’a donc rien à se reprocher.

Conclusion :

    We Never Learn est un excellent manga de comédie romantique. Il est original, fraie et très romantique. Il promet du lourd pour la suite. Je conseille ce tome aux fans de comédie romantique à la Nisekoi, c’est d’ailleurs un excellent substitut à celui-ci.

weneverlearn2

Article tome 2

On parle aujourd’hui de la suite du manga We Never Learn !

 

La petite histoire :

    Il y a actuellement 6 tomes en France et 12 au Japon. Le prochain tome sortira le 18 Septembre 2019.

    L’anime compte 13 épisodes et est licencié par Wakanim.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Nariyuki s’est retrouvé contraint de lier son destin à celui de 3 génie : Fumino, Rizu et Uruka. Mais malgré le dévouement exceptionnel dont il fait preuve, ces protégées peinent à atteindre plus d’un quart des points, quand elles l’obtiennent. Mais qu’à cela ne tienne, notre héros est de plus en plus apprécié par ses élèves et compte bien aller jusqu’au bout. Mais sentiments et quiproquo pourraient bien venir mettre notre prof dans des situations compliquées... 

    Les choses se gâtent pour Nariyuki. Le proviseur à décidé que les 3 génies devraient avoir la moyenne aux prochains partiel, ce qui est loin d’être gagné. Pour accomplir ce prodige, il n’a d’autre choix qui d’approfondir ses leçons jusque chez ses élèves. Mais Rizu ne comprend pas l’étrange sentiment qui s’insémine petit à petit en elle… Réussira-t-elle a passer outre pour réussir son examen ? Fumino tombe malade juste avant l’examen suite au surmenage. Sera-t-elle remise à temps ? Uruka n’arrive pas à avouer ses sentiments à Nariyuki. Mais ses camarades de club ont bien l’intention de lui donner un coup de main...

    Quiproquo, sentiments, scènes comiques et ecchi, ce manga compile tous les ingrédients nécessaire à une bonne comédie romantique. Grâce aux personnages originaux, le tout est fraie et agréable à découvrir. Le côté sentimental est vraiment très présent et beaucoup plus mature que dans la plupart des comédie romantique.

    Petit plus accordé à ce tome pour le chapitre : Parfois, le stress d’un génie produit l’effet (x) inverse, qui traite d’une sujet de fille : oublier de mettre son soutien-gorge avant d’aller en cours. Un sujet qui paraît orienté fan-service, mais qui est une excellente occasion de placer des scènes moe, tout en soulevant une situation qui a du arriver à un certain nombre de fille au cours de leur scolarité. (N’hésitez pas à raconter quelques anecdotes en commentaire.)

Graphisme :

    Ce tome est assez semblable au précédent, si ce n’est que les trames de fond sont plus nombreuses. Les scènes moe sont aussi plus travaillé et orienté sentiment que dans le premier tome.

    Le design de la couverture cartonné est simple, mais de bon goût.

Point noir :

    Même chose que pour le tome précédent.

Conclusion :

    Ce second tome de We Never Learn me donne d’autant plus envie de connaitre la suite de cette très bonne comédie romantique. C’est vraiment un gros coup de coeur. Je conseille ce tome aux fans de comédie romantique et de ecchi.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 11/07/2019