Unbalance X 2

unbalance01

Article tome 1

Aujourd’hui on parle pour une fois d’un manga coréen : Unbalance x2 !

 

La petite histoire :

    Ce manga est scénarisé par Lim Dall-Young et dessiné par Lee Soo-Hyon. Il est sorti en 2005 et s’est arrêté en 2012 après 10 tomes. Il est publié chez Tokebi.

    Pour la petite anecdote, ce manga est le deuxième coréen que je lis (le premier étant Now de Park Seung Wu -quasiment introuvable aujourd’hui, à mon grand damn-). On juge souvent un peu vite un manga à son hauteur, alors que les Manhwa (manga en coréen) se lise dans le même sens que le français et serait donc plus facile à lire pour les débutants.

Personnage :

    Il y a assez peu de personnage dans cette histoire.

    Jinho Myung est le héros de cette histoire. Il a eu une scolarité difficile, mais ne s’en est sorti que grâce à la création de son club de cinéma. Il semble assez calme, mais il est en réalité plutôt agressif. Il semble passionné par les films français ou tout les films tournés vers l’étranger. Il y a une rumeur comme quoi il voudrait devenir réalisateur. Il vit chez sa tante : une scénariste.

    Haeyoung  Na est une jeune femme qui semble plutôt normale. Elle est de nature très sévère et ne perd jamais de vue son travail de prof. Physiquement très favorisé, elle entre souvent en confrontation avec Jinho. C’est quelqu’un d’assez borné. Elle souffre que son père, réalisateur, l’ai laissé tombé pour aller faire des films en angleterre.

    Jisu est une amie de Jinho. Même si leurs relation semble un peu à cran, elle tient beaucoup à son ami.

    Il y a encore quelques personnages, mais soit ils ne sont pas très profonds, soit ils n’apparaissent qu’à la fin du manga.

Scénario :

    Haeyoung Na se balade avec une des ses amies et se rend compte qu’elle a perdu son porte monnaie. Jinho vient à sa rencontre, mais il manque un peu d’argent. Il s’excuse et explique qu’il avait besoin d’argent pour acheter un livre. En bonne prof, Haeyung décide qu’il la rembourserait dès qu’il en aurait l’occasion. Mais quelques temps plus tard, Jinho découvre avec horreur que mademoiselle Na n’est autre que sa nouvelle prof principale. La situation ne s’arrange pas quand, suite à un besoin pressant, il débarque dans les toilettes où se trouve la prof. Elle décide de le prendre comme un accident, mais insiste pour récupérer son argent. Jinho, énervé, emprunte de l’argent à Jisu et le lui rend en prétendant que normalement, on donne 10% de la valeur de ses affaires à quelqu’un qui les lui rapporte. Elle accepte et l'emmène au restaurant. Je vous passe les détails, mais nous apprendrons que la seule passion de Jinho est le cinéma et qu’il s’est beaucoup battu pour le créer. Mais mademoiselle Na semble vouloir s'immiscer dedans… La romance finira-t-elle par éclater parmi la tension constante de cette histoire ?

    Bon, le scénario est assez réaliste dans l’ensemble, mais c’est justement ce qu’on peut lui reprocher ici. Pour une œuvre sensée être romantique, il n’y a que des disputes et quelques tensions de dragues et d’envie de possession. Certains détails sont un peu bizarre, comme le fait qu’une prof frappe son élève sans que ce soit un problème, que la tante de Jinho lui touche l’entre-jambe sans que ça ne choque personne ou qu’une prof et un élève picole ensemble. Je trouve personnellement qu’on est très loin du shojo que nous vend le scénariste et que ça ressemble plus à un concentré de quiproquo à la Love Hina entrecoupé de dispute plus ou moins justifiées.

    Seul vrai intérêt du scénario à mon humble avis : les romances et liens sourds qu’il y a entre les personnages et qu’on arrive à ressentir.

Graphisme :

    Graphiquement, le niveau général est encore acceptable, même si j’en reparlerais un peu plus tard… Le design des personnages est assez effacé, en dehors des mensurations de Haeyung Na. Les trames de fond sont assez présentes, mais pas toujours d’une très bonne qualité. Le fait qu’il y ait des trames mais quasiment aucun figurant rend bizarre… Pourtant, il y a quelques cases où nos auteurs nous montrent qu’ils savent faire… Dommage !

Point noir :

    J’ai déjà parlé du scénario et des graphismes, je n’en rajouterais pas.

    Plus problématique, je vais parler du manga en lui-même. Premièrement, la couverture n’est pas du tout représentative du manga. Ensuite, il y a un certain nombre de page où l’encre a bavé à l’impression. Même si ça n’a pas de rapport avec l’œuvre en elle-même, j’avoue que ça joue dans l’idée général que l’on se fait de l’œuvre.

    Il faut également parler des traductions bancales qu’on remarque assez souvent, où de la façon un peu hasardeuse de placer le texte.

    Enfin, des bonus, ou même quelques pages annonçant le prochain tomes auraient étés les bienvenues. Je trouve que la fin est vraiment un peu brut.

Conclusion :

    Cette fois un manga que je ne conseil pas. Unbalance X 2 a du potentiel, mais il est très mal exploité. En plus, il est très difficile à trouver en boutique.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire