Suzuka

suzuka01

Article tome 1

Aujourd’hui on parle du manga Suzuka !

 

La petite histoire :

    C’est un manga écrit par Kôji Seo entre 2004 et 2007. Il compte 18 tomes publiés en France par Pika.

    L’anime est sorti en 2005 pour 26 épisodes. Il est licencié par Black Box.

    Enfin, un light novel écrit par Ayuna Fujisaki et illustré par Kôji Seo lui-même est sorti en mai 2007, en 1 volume.

Personnage :

    Akitsuki Yamato est le héros de cette histoire. C’est un lycéen de 15 ans qui pour aller dans un lycée spécialisé dans le sport doit déménager chez sa tante à Tokyo. C’est quelqu’un de très volontaire, mais de particulièrement malchanceux et maladroit. Il a le coup de foudre pour Suzuka. C’est un personnage plutôt agréable, mais vraiment trop bonne patte… Il ressemble beaucoup à Ketaro de Love Hina, le célèbre manga de Ken Akamatsu.

    Asahina Suzuka est la championne de saut en hauteur du tournoi lycéen. C’est une fille plutôt classique, qui prend son sport très au sérieux. Même si elle râle tout le temps, elle passe beaucoup de temps avec Yamato. En dehors de sa relation presque tsundere avec le héro, c’est une fille agréable à vivre qui ne s’implique pas beaucoup dans ses relations avec les autres. C’est l’héroïne de ce manga.

    Fujikawa Miho est la cousine de Yamato. C’est une fille vivante et énergique qui s’inquiète toujours pour son cousin, pour qui elle a le béguin. 

    Hashiba Miki est une étudiante qui passe la majorité de ses soirées à boire avec son amie Megumi. Elle aime voir la vie de façon simple et est toujours de bonne humeur. Elle aime beaucoup embêter Yamato. Elle est particulièrement intéressé par l’argent et n’hésite pas à  jouer de ses charmes pour en avoir.

    Hattori Yasunobu est l’ami d’enfance de Yamato. C’est un vicieux qui aime les filles plus que tout. Il fait sans remords porter le chapeau à son ami et profite de lui. C’est un personnage particulièrement antipathique qui sait y faire avec les filles.

    Matsumoto Megumi est une étudiante sérieuse et un peu coincée. Meilleure amie de Miki, elle est complexé par le fait que tous les hommes regardent sa poitrine généreuse avant elle. Elle se fait tout le temps embarquer par son amie… C’est une fille agréable à jeun.

Scénario :

    Yamato entre dans un lycée de Tokyo et déménage donc chez sa tante. Celle-ci tient une pension pour fille, doublée d’un bain publique. Alors que notre héros se rend dans son nouveau chez-lui, il a le coup de foudre pour une mystérieuse athlète championne de saut en hauteur. Il apprend alors que sa tante accepte de le loger en échange de quelques travaux dans la pension. C’est alors qu’il nettoie les bains qu’il fait la connaissance de Miki et Megumi. C’est également à cet instant précis qu’il retrouvera la fille pour qui il a eu le coup de foudre : Suzuka. Mais ça ne s’arrête pas là, car c’est aussi sa voisine de chambre. De plus, une partie du mur qui relie leurs deux chambres est cassée, renforçant encore plus les craintes de notre héroïne… Yamato parviendra-t-il à rattraper le coup ? Yasunobu est de retour et a bien l’intention de séduire la belle de son ami. Se laissera-t-elle charmer ?

    Il faut être réaliste : le début de ce scénario est plus ou moins un copier-coller de Love Hina de Ken Akamatsu. Tout de fois, on en retire une vision de l’amour beaucoup plus directe sans tout de fois oublier tous les quiproquo qui font une bonne comédie romantique. Au final, même s’il n’est pas particulièrement original, ce scénario est fraie et agréable, tout en donnant de très bonne piste pour une suite entre shojo et ecchi.

Graphisme :

    Le niveau graphique est étonnement bon. Le design général soigne vraiment les personnages féminins malgré quelques petites erreurs. Les trames de fonds sont nombreuses et très travaillées. Les scènes ecchi sont plutôt hot et de bonnes qualités. Pour un premier tome de comédie romantique, c’est vraiment un super travail.

    L’auteur raconte sa vie à partir de plusieurs yonkoma entre les chapitres, c’est très drôle ! Les illustrations et les couvertures sont très belles et fidèles à l’œuvre.

Point noir :

    Je ne pense pas que ceux qui n’ont pas aimé Love Hina aimeront ce manga…

    Le niveau de ecchi limite malheureusement un peu le public cible.

    Certains personnages sont clairement énervants…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Suzuka ! C’est une comédie romantique fraîche et agréable à lire, en plus d’être un très bon ecchi. Parfait à lire pendant l’été ! Je conseille vraiment ce manga aux fans de comédie romantique, de Love Hina et de ecchi.

suzuka02

Article tome 2

On s’attaque aujourd’hui à la suite de Suzuka !

 

Personnage :

    Honoka Sakurai est l’amie d’enfance de Yamato. Amoureuse de lui depuis longtemps, elle tente comme elle peut de lui faire remarquer ses sentiments. C’est une fille timide et discrète qui soutient toujours le héros dans sa relation houleuse avec Suzuka. C’est vraiment un personnage très agréable et qui fait des efforts pour surmonter sa timidité.

Scénario :

    Dans le tome précédent : Malgré des débuts très compliqués, Yamato parvient tant bien que mal à rattraper le coup avec Suzuka en la sauvant alors qu’elle s’était évanouie dans le sauna de la pension. Pour le remercier, elle décide de l’emmener avec elle s’entrainer. Il comprend alors que la jeune fille est soumise à l’énorme pression des gens de son entourage, qui attendent beaucoup de ses performances au saut en hauteur. Mais alors qu’il joue le rôle d’assistant, notre héros se trompe et force Suzuka à sauter à 1m73, renforçant encore leur liens. Mais la maladresse de Yamato ne l’aide pas à marquer des points. Mais le retour de son ami Yasunobu ne va pas arranger les choses, puisque celui-ci tente de séduire Suzuka, le tout avec un certain succès. Mais Suzuka s’en désintéressera très vite pour se tourner à nouveau vers notre héros, d’autant plus qu’une rivale vient d'apparaître : Honoka Sakurai. 

    C’est le jour de mesurer les performances sportives. Yamato est sûr de lui et compte en mettre pleins la vue à Suzuka. Un petit groupe d’ami formé de Suzuka, Honoka, Yamato et Yasunobu commence à se former, même si ce dernier a laissé tomber l’idée de séduire ses deux camarades. Tout de fois, rien ne se passe comme prévu, car Yamato se ramasse royalement dans toutes les épreuves où il pensait être bon. Vient alors l’épreuve de course, où il fait ses preuves et se retrouve projeté en haut du rang social de l’établissement. Aurait-il trouvé la faiblesse de Suzuka ?

    Yamato est parvenu à marquer des points auprès de sa belle, mais celle-ci semble tramer quelque chose avec un des membres du club d’athlétisme… Notre héros déjouera-t-il cette mascarade ?

    Ce tome se sépare quelque peu du côté Love Hina (sans pour autant renier son inspiration) et sépare clairement son récit en plusieures parties. La première est la partie et celle que l’on remarque le plus si l’on connaît mal l’histoire est la partie comédie romantique et ecchi. Elle est présente, détend l’atmosphère, mais interfère au final assez peu avec le reste de l’œuvre. La trame de l’évolution du héros et de sa vie en général, qu’elle soit scolaire ou sentimental est sans doute la partie la plus centrale de l’histoire. Mais tel un squelette, elle structure surtout ce manga sans jamais apparaître au grand jour. Enfin, grandement influencée par la partie précédente : la romance entre Suzuka et Yamato. Cette constitution donne une histoire vraiment rafraîchissante et agréable. C’est de l’excellent travail.

Graphisme :

    Nous sommes grosso modo dans la même configuration que le tome précédent. Tout de fois, le côté Moe des personnages, notamment de Suzuka, est bien plus maîtrisé.

    Comme toujours, de très belles illustrations et une belle couverture, aussi bien du rabats que cartonnée. On sent dans les bonus l’influence de Ken Akamatsu.

Point noir :

    Aucune amélioration de ce côté, si ce n’est que ce tome possède un peu moins de ecchi.

Conclusion :

    Ce second tome de Suzuka est vraiment très bon. Il évolue en développant le côté romantique et moe des choses, sans pour autant laisser le ecchi de côté. C’est très rafraîchissant et très agréable à lire. Je conseille ce manga aux fans de comédie romantique à la ecchi ou à la sauce Love Hina.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/09/2019