Spiritual Princess

spiritualprincess01

Article tome 1

Aujourd’hui on parle d’un shojo qui a fait un peu de bruit à sa sortie : Spiritual Princess !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit par Iwamoto Nao. Il est sortie en Décembre 2007 au Japon et s’est terminé en Janvier 2014 après 12 tomes. En France, il n’est arrivé que début 2018, chez Kaze.

Personnage :

    Akihime Osakabe est l’héroïne de cette histoire. Fille d’une humaine et d’un Tengu, elle possède une force surhumaine qui l’embarrasse parfois. C’est une fille plutôt calme qui aime aider les autres. Elle est amoureuse de Takeru et est très proche de son ami d’enfance : Shun. Elle n’a pas énormément de relation avec son père, séparé de sa mère, au grand damne de celui-ci. Elle cherche à être une fille comme les autres. C’est une fille maladroite et peu sûre d’elle.

    Shun Enomoto est l’ami d’enfance d’Akihime. Plutôt froid de nature, il a décidé de suivre la voie pour devenir un Tengu. Malgré les apparences, il est plutôt sociable, que ce soit avec les animaux ou avec les humains. Il est toujours prêt à venir au secours de son ami d’enfance. Il lui sert de protecteur et de confident.

    Takeru Kamiya est le beau gosse du lycée. Un peu simple d’esprit, il est très gentil avec tout le monde. Il s’entend très bien avec Shun. Il est très populaire auprès des filles.

    Kôtoku est le père d’Akihime et le maître de Shun. Il est très discret et rate souvent sa fille de peu, ce qui l’affecte beaucoup. Il semble toutefois être un Tengu très puissant.

Scénario :

           Akihime est amoureuse de Takeru, mais celui-ci ne semble pas faire particulièrement attention à elle, malgré le fait qu’elle soit la fille du Tengu protecteur de la petite ville où elle habite. Alors que sa mère l’encourage à vivre une vie d’humaine normale, son père et son ami d’enfance l’encourage à approfondir son entrainement de Tengu, surtout qu’elle est souvent la cible d’esprit pas toujours bien intentionné. Alors qu’elle entre au lycée, elle quitte sa ville natale et la protection de son père. Shun est donc dépêché pour s’occuper d’elle. Akihime parviendra-t-elle à prendre le cœur de Takeru ? Décidera-t-elle de devenir un Tengu ?

           Le scénario est assez étrange. D’un côté il ne se passe pas grand-chose d’exceptionnel en dehors des présences surnaturelles, de l’autre on est très vite pris dans l’histoire de la vie quotidienne de notre sympathique héroïne. L’univers est très japonais et reprend une grande partie du folklore nippon. Mine de rien, les relations sentimentales entre nos personnages sont bien plus complexes qu’elles en ont l’air. Au final, j’ai vraiment accroché ce scénario.

           Gros plus : une histoire inédite sans aucun lien avec le manga en lui-même : Tiens-moi la main. Les personnages sont très proches, mais c’est une histoire beaucoup plus romantique que Spiritual Princess. Détail : Mami est le nom de l’héroïne.

Graphisme :

           C’est là qu’est à mon sens le principal point noir de ce manga, mais nous y reviendrons. Le style graphique de l’auteur est très personnel, un peu à la manière de Beck, surtout au niveau du design des personnages. Il faut être honnête : ils sont loin d’être particulièrement beau, même si on peut trouver du charme à ce type de personnage. En revanche, les trames de fonds et la représentation des évènements surnaturels est très intéressante.

           L’auteur laisse pas mal de messages très personnelle, c’est très distrayant.

Point noir :

           Lors de ma première lecture, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire malgré le fait que le sujet m’intéresse particulièrement. C’est sans aucun doute les graphismes qui sont à l’origine de cet effet et je suppose que plus d’une personne s’est arrêté à ce premier aspect. C’est dommage car une fois qu’on s’y est fait, ce manga est très agréable.

Conclusion :

           Malgré des débuts difficiles à cause du graphisme particulier, j’ai bien accroché sur Spiritual Princess. C’est un manga intéressant qui prend son temps et qui est très agréable à lire. Je le conseille aux fans de shojo qui n’ont pas peur de bousculer leurs habitudes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 21/11/2018