Servamp

servamp

Article tome 1

Aujourd’hui on s’intéresse au shonen Servamp !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit par Tanaka Strike, une mangaka dont c’est la première série. Il y a actuellement 13 tomes publiés en France chez Doki-Doki.

    Cette histoire a été adapté en anime en 2016, pour 12 épisodes licenciés et distribués par Wakanim.

    3 épisodes spéciaux de 5 minutes sont sortis en 2016.

    1 court épisode spécial de 4 minutes est sorti en 2017.

    Le film anime Servamp : Alice in the Garden est sorti en Avril 2018 et licencié et distribué en France par Wakanim.

Personnage :

    Shirota Mahiru est le héros de cette histoire. C’est un jeune lycéen élevé et recueilli par son oncle à la mort de sa mère. C’est quelqu’un d’assez simple qui se contente de faire ce qu’il a à faire, sans se poser plus de question. Il est doué en tâches ménagères et préfère faire les choses lui même, plutôt que de voir le travail bâclée. Il est assez doué de ses mains et possède beaucoup de sang froid. C’est un héros de shonen plutôt original.

    Kuro, de son vrai nom Sleepy Ash, est le vampire de la paresse, un des 8 vampires originaux. C’est un servamp paresseux et profiteurs qui, peu importe la situation, cherche avant tout à flemmarder. Il peut prendre l’apparence d’un chat noir (d’où son nom…) et profite de son apparence pour passer son temps à dormir. Il déteste la lumière, aime les nouilles instantanées et les jeux vidéos.

    Tsubaki est le servamp de la mélancolie. C’est un personnage totalement dérangée dont jamais personne ne se souvient. Il déteste tous les autres servamp, qu’il souhaite tuer. Il aime les histoires drôle et se met parfois à éclater de rire… Pour rien… Il est très attachés à ses secondes classes, qu’il considère comme sa famille. Il est surnommé “Who is Coming”.

Scénario :

    Alors que Shirota Mahiru parcourt le chemin pour aller au lycée, il tombe sur un chaton noir abandonné que tout le monde ignore sciemment. Ne résistant pas, il décide de prendre les choses en main, l'accueil chez lui et retourne au lycée. Mais de retour chez-lui, le chaton s’est transformé en vampire ! Et par n’importe lequel : en Servamp, un vampire qui développe ses pouvoirs en servant un humain. Par mégarde, il lui donne un nom, les liants ainsi pour quelques temps. Très vites, nos deux personnages, très opposés, ne se supportent plus. C’est alors qu’ils sont attaqués par un des secondes classes de Tsubaki et se retrouvent obligés de lier leurs destins. Réussiront-ils à survivre aux assauts meurtriers du servamp de la mélancolie ?

    Le scénario est assez original pour un shonen basé sur les vampires. Si la plupart de choses se passent comme on pouvait le prévoir, quelques aspects scénaristiques sont très bon. Les combats sont amenés correctement et la partie “vampire” de l’histoire est plutôt bien pensée.

Graphisme :

    La couverture est plutôt sympathique, mêlant le style “traditionnel japonais” avec le côté shonen.

    Le niveau graphique est, disons alternatif. Le design des personnages est bon. Les trames de fonds sont très rares, mais assez bien réalisées. L’énergie qui se dégage des combats est plutôt bonne. Il y a beaucoup de scènes comiques et le chibi est maîtrisé.

Point noir :

    Premièrement, les relations entre les personnages ne laissent aucune place à une évolution.

    Ensuite, le héros accepte et s’adapte à la situation beaucoup trop rapidement. S’il avait pris son temps, sa relation avec Kuro et les autres aurait été plus profonde, tout comme la présentation de l’univers.

    Les évènements s'enchaînent trop vite et trop facilement, il n’y a pas vraiment de transition et aucun temps de doute ou de réflexion.

    Le style graphique est moderne, mais il est mal maîtrisé. Le mélange avec le côté horreur se fait très mal et rend beaucoup de scènes bancales.

    Le story board est mauvais, rendant la plupart des scènes fouillis. J’imagine que c’est une tentative d’expression de la folie, à la mode Soul Eater. Seulement, ce manga ne parvient pas à dresser une image particulièrement dark, ce qui casse complètement l’effet folie / Psychédélique pour ne garder que le bordel.

    Enfin, la plupart des personnages sont énervants…

Conclusion :

    Je n’ai vraiment pas accroché à ce premier tome de Servamp. Le manga à du potentiel, surtout que le scénario cache quelques effets bien pensés, mais ce tome reste décevant à mon sens. J’espère que la suite est meilleure. Comme vous l’aurez deviné, je ne conseille pas cette œuvre pour le moment.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire