Deathtopia

deathtopia

Article tome 1

On s’attaque aujourd’hui au manga Deathtopia !

 

La petite histoire :

    Ce manga est écrit par Yamada Yoshinobu. Il est sort en 2014 et c’est terminé en 2016 pour 8 tomes publiés en France par Soleil.

Personnage :

    Kô Fujimura, 19 ans, est le héros de cette histoire. C’est un simple étudiant tout ce qu’il y a de plus banale. Il est assez proche de sa petite soeur. C’est quelqu’un de plutôt sympathique, mais qui a du mal à s’habituer au changement. Dans un sens, c’est un personnage “normal” tel qu’on en voit rarement dans ce genre d’oeuvre.

    Kisaragi Yui est une jeune fille de 17 ans. Embauchée par la police, elle fait partie de la Crimes Investigation Division 6. Elle manie le katana. C’est une fille plutôt calme qui n’aime pas trop les hommes. C’est surement la plus mesurée du groupe.

    Yagami Saki est une collègue de Yui. C’est une fille expressive qui aime l’action. Elle agit souvent de façon exagérée et n’hésite jamais à employer les grands moyens. Elle n’est pas particulièrement pudique...

    Hoshimiya Maya est la plus mature de la Crimes Investigation Division 6. Un peu plus âgée que ses collègues, c’est une fille calme qui garde son sang froid en toute circonstance, mais n’a tout de fois aucun scrupule à appuyer sur la gâchette. C’est surement la plus intelligente du groupe.

Scénario :

    Kô Fujimura est victime d’un accident de la route. Il perd temporairement l’usage de la vue, mais alors qu’il est en voie de guérison, une mystérieuse infirmière tente de l’étrangler pour lui arracher les yeux. Notre héros est sur le point d’y passer quand son agresseur se fait tirer dessus et tombe du 4ème étage. Tout de fois, au grand étonnement du héros et de la police, celle-ci se relève et disparaît dans la nature. Quelque temps plus tard, Kô retrouve la vue, mais se rend vite compte que quelque chose à changer… Pourquoi certaines personnes ne sont plus que des ombres noires ?

    Il est soudainement surveillé par le groupe de fille qui l’avait sauvé quand il était à l’hôpital. Qui sont ces trois filles et que veulent-elles ?

    Si cette histoire ne paraît de prime abord d’une originalité particulière, j’y trouve tout de fois certains aspect clairement digne d'intérêt. En effet, le héros est quelqu’un tout ce qu’il y a de plus normal. Il ne s’adapte pas très vite à son nouvel environnement et connaît la peur. Les personnages ne sont pas particulièrement mis en avant malgré un côté ecchi assez présent. Si le manga en lui-même est clairement de style seinen-gore, le scénario en lui-même est un policier fantastique bien trouvé. Si le recule sur le monde et le côté réflexion restent un peu de côté, les parties mystère et suspense sont au rendez-vous. La fin du tome est très réussi et donne envie de découvrir la suite.

Graphisme :

    Graphiquement, cette œuvre est un seinen pure et dure d’une assez bonne qualité. Si le héros est banale, le design des autres personnages est très bien pensé. Le design général de l’œuvre n’est pas très original, mais il y a étonnamment beaucoup de trames de fond, même si elles ne sont pas toujours d’une qualité optimale. Les scènes de ecchi sont d’un niveau avancé et tiennent souvent plus de l'exhibition que de l'excitation… Elles restent tout de fois assez bien pensées… Les scènes gores sont plutôt présentes, mais c’est l’aspect psychologique qui les rend intéressantes.

    La couverture est bien travaillée.

Point noir :

    Il n’y a pas de message de l’auteur…

    Les personnages manquent de profondeur.

    Les scènes de ecchi sont parfois mal utilisées.

Conclusion :

    Deathtopia est un bon seinen qui se base sur un très bon scénario policier et fantastique. Je conseille ce manga aux fans de seinen basés sur le mystère.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire