Spectrobes

Spectobes01

Article 1er jeu

Aujourd’hui on parle d’un vieux jeu DS ayant marqué les esprits à son époque : Spectrobe !

Rappelons que ce jeu est sortit en 2007, soit il y a déjà 11 ans. (ça ne me rajeunie pas.)

Principe :

                Nous sommes dans le futur, dans une galaxie très lointaine de la notre, plus précisément dans le système stellaire de Nanairo. Nous suivons deux jeunes "patrouilleurs cosmiques de Nanairo", Rallen et Jeena. Alors que tout va pour le mieux, ils patrouillent tranquillement sur une planète proche de Kollin, un coffre cryogénique s’écrase près d’eux. Comme par magie, un homme barbu un peu hirsute en sort : Aldous. Il leur explique alors que leur système stellaire est menacé par les Krolls, des créatures dévoreuses de planète. Il serait le seul survivant d’une autre galaxie détruite par les krolls il y a très longtemps et leurs apprend donc le moyen qu’avait trouvé leurs ancêtres pour combattre : les spectrobes. Ces créatures réveillées des fossiles qui pourrissent le sol du système stellaire de Nanairo sont les seules à être suffisamment puissante pour combattre et annihiler les krolls.

Personnage :

                Il n’y a pas énormément de personnage, tout du moins pour ce genre de jeu. Nous avons comme personnage principal : Rallen. C’est lui qui se tape tout le travail, puisqu’il est le seul à aller sur le terrain et à se battre. Il est assez impulsif et se fait tout le temps remettre dans les cales par les autres personnages. Jeena, sa coéquipière est à elle seule une équipe technique. Elle répare, améliore et entretient le croiseur que Rallen pilote -mal- , elle est réfléchie, intelligente et mignonne en prime. Viens ensuite Aldous, l’enciclopédie vivante de l’équipe. Il passe ses journées dans la soute du croiseur et découvre des choses au fur et à mesure que Rallen ramène des cubes. Il a pour seul utilité de venir du passé, de faire découvrir les spectrobes à nos héros et d’améliorer l’équipement du vaisseau. Il faut ensuite parler du commandant suprême, qui ne fait que râler, appeler à l’aide et donner des ordres. Il n’est pas particulièrement intéressant. Ce n’est pourtant pas le cas de la scientifique du système stellaire qui vit sur une planète très éloigné et se passionne pour les pierres ancestrales, les spectrobes et la physique dans l’espace. Elle est au moins aussi intelligente que Jeena, et dans un genre bien plus mature. Enfin, il nous faut parler de Sirius (il me semble qu’il s’appel comme ça), un magna de l’argent qui fait creuser sa planète dans l’objectif de trouver des minérocks plus rares. Il est radin comme pas possible et prêt à faire raser sa propre galaxie pour quelques pierres précieuses.

Scénario :

                Le scénario est vraiment simple : Rallen et Jeena doivent visiter toutes les planètes pour détruire les krolls et sauver leur système stellaire de la destruction. Ils devront donc améliorer leur croiseur, leurs spectrobes grâce à des minérocks toujours plus rares et trouver des objets toujours plus rare pour mettre les krolls en périle. Plus grosse surprise du scénario : les ruines deviennent un vaisseau construit par des peuples ancestraux qui ne démarrera qu’en présence des trois pierres étranges qui lui servent de démarreur et que tout le monde s’arrache. En un mot : le scénario est maigre, tourne très facilement en boucle et fait passer les personnages pour des mous du bulbe.

Graphisme & gameplay :

                Déjà que le scénario n’était pas terrible, mais ils ont réussi à faire pire ! Le graphisme est d’une qualité vraiment affreuse, même pour l’époque. En dehors de séquence de discussion, les graphismes sont vraiment mauvais, que ce soit pour les bâtiments, les perso ou les spectrobes. Le gameplay est mitigé. D’un côté nous avons les combats, vraiment horrible, où la puissance brute est bien plus utile que toutes les tactiques du monde. Seul point bonus sur ce point : les géo de la fin du jeu sont plutôt bien réalisé et ont un minimum de classe ! (C’est sensé être l’arme ultime du jeu, donc encore heureux.) Mais, un élément remonte la note et place ce jeu dans la légende : l’excavation. Pour la première fois, on interagie physiquement avec le jeu. Je m’explique : après avoir passé de longues et éprouvantes heures –inutiles- à chercher des fossiles, des minérocks, ou des cubes, il nous faut les déterrer grâce à une foreuse (ou d’autre outil un peu plus utile…). Il faut ensuite réveiller les fossiles grâce à l’intonation de notre voix ! (Oui, c’était magique à l’époque…) Mais ça ne s’arrête pas là, puisque nous pouvons utiliser les minérocks pour nourrir les spectrobes, grands ou petits. Ils augmenteront alors leurs niveaux et leurs stats à la manière de pokémon, présentant tout de fois l’avantage d’avoir un système un peu plus complexe que de l’XP et du hasard, puisqu’on peut orienter les points forts et faibles de nos gentilles bébêtes comme on veut. Enfin un point positif.

Petit plus :

                Marque de l’héritage de spectrobe : ce jeu est le premier à avoir inventé la réalité augmenté ! Et oui, pour la première fois, il est possible d’acheter des cartes de spectrobes et de les incorporer dans le jeu. Bon, c’était un peu simpliste comme système –surtout que tout les codes se sont très vite retrouvé sur le net- , mais pour l’époque, c’était l’équivalent de Skylanders !

Conclusion :

                Ce qui a permit à ce jeu de rester dans les annales du jeu vidéo moderne, c’est sans aucun doute ses idées inédites.  Il est globalement mauvais, mais au vu de l’investissement, on peut dire qu’il a été plutôt lucratif. On peut tout de même saluer la performance de Dysney Interactive Studio, qui a débarqué au japon pour développer ces jeux, eut de nouvelles idées et surtout sortit un nouveau chapitre de la saga l’année suivante en gardant tout ce qui était bien et changeant absolument tout le reste ! En bref, je respecte ce jeu en termes de concept, mais je ne peux qu’en montrer la médiocrité. Je ne le conseil à personne, mais les fans de retro-gaming seront ravis de le redécouvrir si l’aventure les tente.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/10/2018