Onigiri

onigiri

Article

Avec l’été qui arrive, c’est le début des pique-nique. C’est le moment idéal pour parler des Onigiri !

 

Un peu d’histoire :

    Tout commence il y a bien longtemps, quelques temps avant les premières utilisations des baguettes pendant l’ère Nara (710 - 784), à peu près en même temps que l’apparition des premiers sushi. A l’époque, faire des boules avec le riz était juste une façon beaucoup plus simple de le transporter. Il faudra attendre l’ère Heian (794 - 1185) pour voir l’apparition des Tonjiki (頓食), les premières “boules” de riz triangulaires, plus facile à disposer et à manger que des sphères. Ce genre d’encas remonte jusqu’à la cours impérial, puisqu’on en trouve des références dans le “Murasaki Shikibu Nikki”, le journal de Dame Murasaki. Il était à l’époque utilisé comme repas pour les pique-niques. Pendant l’ère Karakura (1185 - 1333), on a commencé à utiliser les Onigiri comme repas rapide. C’est une nouvelle sorte de restauration qui commence : rapide et simple à cuisiner et pas de service. A l’époque, les Onigiri se présentent souvent comme de simple boules de riz aromatisées avec un peu de sel. La fameuse feuille de Nori n'apparaîtra que beaucoup plus tard, durant l’ère Genroku (1688 - 1704), quand la culture et le conditionnement de la fameuse algue commence à se répandre. C’est ainsi qu’au XVIIème, on pouvait trouver des samurai mangeant des Onigiri transportés dans des feuilles de bambou en marge des champs de batailles. En effet, c’est un repas facile à transporter, nourrissant et rapide.

    Si les Onigiri ont toujours été populaire, ce n’était rien par rapport à la révolution apparu dans les années 80 : une machine capable de rouler des Onigiri triangulaires. Alors que tout le monde pensait que c’était presque impossible à reproduire, cette machine a légèrement adapté la recette pour pouvoir créer un grand nombre d’Onigiri à la chaîne et en proposant beaucoup de saveur que d’ordinaire. Les créateurs de cette machine se rapprochent au maximum des souhaits des japonais au point de faire emballer la feuille de Nori séparément pour éviter qu’elle ne colle au riz. Et oui, au Japon le client est Dieu !

    Aujourd’hui, on trouve des Onigiri dans tous les kombini (tout du moins au Japon, car en France, ils sont loin d’être aussi répandus que les sushi). Popularisé par les anime, les manga et la culture japonaise en général, ils sont toujours mangé en pique-nique, mais également comme repas à part entière dans des bentô, que ce soit par les étudiants ou les salaryman. Les Onigiri sont suffisamment populaire pour qu’on en fasse la mascotte Masubimaru, représentant le département de Miyagi-Ken et Date Masamune, seigneur féodal de Sendai.

(source : https://shinryu.fr/1134-onigiri.html )

Définition :

    Nous n’avons toujours pas clairement défini ce qu’était un Onigiri. Ce mot, en japonais 御握り est constitué des caractères 握り qui signifie “empoigner, serrer dans sa main”). On peut aussi les appeler Omusubi, en fonction des régions. Il s’agit de boules de riz souvent triangulaires enroulées dans du nori (algue japonaise) et fourré d’un ingrédient salé ou acide (traditionnellement une umeboshi (prune macérée), mais ça peut aussi être du poisson fumée). L’ingrédient acide ou salé servait à l’origine à améliorer la conservation du riz.

    Il existe plusieurs formes d’Onigiri : en triangle (sankakukei), en sphère (bôrukei), en galette (taikokei) ou en “botte de paille” (tawarakei).

    Il existe de nombreux types de garnitures allant du poisson à la traditionnel umeboshi, en passant par des algues, du nozawana (radis japonais), des oursins, de la viande ou même du fromage.

   Petite info en plus, ce plat à donné son nom à un des personnages du manga et anime Air Gear de Oh!Great !

onigiri

Recette

 

    On arrive dans la partie que vous attendez certainement depuis le début de l’article.

    Ingrédient pour 10 à 14 onigiri :

  • 2 verres de riz blanc (180cc x 2)
  • 2 verres d’eau (180cc x 2)
  • sel
  • 2 ou 3 feuilles de nori grillée (yakinori)

    Préparation du riz :

  1. Laver le riz à l’eau claire.
  2. Faire cuire le riz avec 2 verres d’eau dans un autocuiseur
  3. Une fois cuit, laissez couvert pendant 10 minutes.
  4. Remuez le riz avec une spatule en bois
  5. Mettez le riz dans un bol et retournez un autre bol par dessus, puis remuez en faisant des cercles pour que le riz prennent une forme sphérique.

    Ajout des ingrédients :

  1. Ouvrez le bol et faites un trou dans le riz avec votre doigt, avant d’y insérer l’ingrédient que vous voulez.
  2. Mouillez-vous les mains et mettez un peu de sel, puis modelez la boulette de riz sans trop l’écraser.
  3. Il ne reste plus qu’à rajouter un petite tranche de nori pour pouvoir prendre l’Onigiri.

    Il y a évidemment plusieurs façons de faire des Onigiri, alors n’hésitez pas à trouver celle qui vous correspond le mieux.

    (source et sites utiles : https://www.satsuki.fr/onigiri-boulettes-riz-farcies.htm , https://www.japancentre.com/fr/recipes/14-onigiri-rice-balls )

onigiri

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire