Shukufuku no Campanella

shukufuku1

Article

Aujourd’hui on parle d’un anime qui mêlent le type lolita gothique à de l’ultra positif à la Magical Girl : Shukufuku no Campanella !

 

La petite histoire :

    Cet anime est à l’origine un jeueroge / visual Novel sortie sur PC et PSP en 2009 / 2010.

    Entre 2008 et aujourd’hui, 2 tomes d’adaptation manga sortent et un autre est encore en cours ( et tous sont probablement abandonnés...).

    Que ce soit le jeux ou les mangas, tout est écrit par Windmill Oasis.

    L’anime compte 12 épisodes et est sortie en 2010 + un OAV sorti dans l’année.

    L’année suivante sortait 6 épisodes spéciaux de 2 minutes chacuns, mais je reviendrais dessus…

Personnage :

    Si les personnages principaux de cet anime ne sont pas particulièrement originaux, c’est le fait de les voir tous ensemble qui est intéressant… Étonnement, les personnages secondaire sont très intéressant !

    Maycraft Leicester est le héros de cette histoire. C’est le meilleur ingénieur magique de la guilde d’aventurier Oasis. C’est également un bonne épéiste. Il se retrouve à porter le titre de “papa” envers Minette. Toutes les filles sont amoureuses de lui, mais il s’en rend à peine compte, malgré le fait que, selon mes souvenirs (j’ai vu cet anime il y a longtemps), il est assez proche de Carina. C’est un concentré de bon sentiment, d’intelligence et de force, ce qui est fait, en plus d’un personnage très calme, un personnage cliché…

    Veritti Carina est une mage du clan Oasis qui est amoureuse de Leicester en plus d’être son amie d’enfance et d’être la fille du maire. Elle est très gentille, mais d’assez faible constitution. La façon dont elle utilise ses pouvoirs et notamment sa façon de voler rappel fortement celle de Botan de Yu Yu Hakusho

    Minette est une automate magique créé par un mage très puissant. Réveillé de son sommeille par Leicester, elle le considère comme son « papa ». C’est un concentré de gentillesse et de bon sentiment. Bref : une magical girl dans un corps de lolita gotic enfantin.

    Arcot Chelsea est une femme chevalier sacrés et une amie de l’un des membres d’Oasis. C’est une fille serviable, mais avec un sens d’orientation digne de Roronoa Zoro (tien, elle est aussi épéiste, quel heureux hasard…). Elle tombe amoureuse de Leicester au cours de l’aventure…

    Boulange Agnes est une marionnettiste ambulante passionné par les automates. Elle vit en amusant les gens avec ses tours. Elle parcourt le monde pour retrouver son maître, mais tombe amoureuse en chemin…

    Bon, il est clair que les personnages principaux ne sont pas vraiment originaux… Ils sont simpliste et totalement bons… Dommage, car les secondaires sont vraiment intéressants !

Scénario :

Dans une ville de commerce très connue, nous retrouvons Leicester, un très bon ingénieur qui se retrouve impliqué suite au passage d’un météore au réveille d’un automate lolita qui le prend tout de suite pour son père. Mais les relations avec cette nouvelle jeune créature vont pousser notre héros dans ses retranchements… Quel est donc le secret de Minette ? Réussira-t-elle à s’intégrer dans la vie de la guilde ? Qui gagnera le cœur de Leicester ?

Il faut être réaliste, le scénario est très pauvre… Si les relations peuvent être dans un sens intéressant, on passe sur un nombre incalculable de détail pour enchaîner les arcs le plus vite possible. Bref, je n’ai pas beaucoup de compliment à faire à ce scénario…

Graphisme :

Alors que le scénario est très pauvre, les graphismes sont très intéressants. Le design des personnages est très travaillé et leur donne une réelle individualité, ainsi qu’une identité particulière, bien qu’ils soient parfois un peu clichés… Les scènes de combats sont clairement à revoir, mais les scènes de ecchi et de sentimentalistes sont maîtrisées. Le niveau graphique général est plutôt bon, et très lumineux et positif, voir même un peu trop…

L’opening est franchement pas mal, que ce soit pour sa chanson ou pour sa réalisation…

Graphiquement, les épisodes spéciaux dont je parlais plus tôt sont très bons. C’est en fait une concaténation de nos personnages dans les bains de la guilde Oasis. Au programme : ecchi hot et 3D ! Ces épisodes ont techniquement peu de choses à envier aux productions actuelles.

Point noir :

Bon, je ne m’attarderais pas sur le scénario facile à anticiper et qui enchaîne beaucoup de scène ridicules et un peu pesante à la longue…

On pourrait aussi parler du concentré de niaiserie produit par nos personnages tous plus gentils et lices    les uns que les autres…

Enfin, il faudrait aborder le fait que les combats soit pour beaucoup moues et ennuyeux…

Conclusion :

Shukufuku no Campanella a certes du potentiel, mais il est très mal exploité. Je me suis ennuyé devant et je le déconseille à tous, à l’exception des fans de magical girl, qui devrait en supporter la niaiserie. Par contre, je conseille les 6 épisodes spéciaux aux fans de ecchi plutôt hot.

 

shukufuku2
shukufuku3

Vous pouvez retrouver les épisodes de Shukufuku no Campanella sur Anime Ultime !

==> http://www.anime-ultime.net/file-0-1/2300/Shukufuku-no-campanella-vostfr <==

shukufuku4
shukufuku5

Opening

Vous pouvez retrouver les épisodes de Shukufuku no Campanella special [-16] sur Anime Ultime !

==> http://www.anime-ultime.net/file-0-1/4839/Shukufuku-no-Campanella-Special-Interdit--16-ans-vostfr <==

shukufuku6
shukufuku7

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire