Say "I Love You"

sayiloveyou1

Article

Aujourd’hui on parle d’un anime qui a son petit succès à sa sortie : Say "I Love You" !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga, aussi connu sous le nom “Sukitte li na yo”, écrit par Kanae Hazuki entre 2008 et 2017. Il y a 18 tomes publiés par Pika Edition.

    L’animé est sorti fin 2012 et compte 13 épisodes, plus 1 OAV.

    Un film Live est sorti en 2014.

Personnage :

    Tachibana Mei est une lycéenne de 16 ans morne et froide avec tout le monde. Elle est solitaire, ne crois pas beaucoup en l'amitié et encore moins en l’amour. Elle est souvent passive et subie ce qui lui arrive, que ce soit positif ou négatif. Elle ne fait pas beaucoup attention à elle. Elle vit seul avec sa mère depuis la mort de son père. J’aime beaucoup ce personnage personnellement.

    Kurosawa Yamato est le héros de cette histoire. C’est le monsieur beau gosse de son lycée. C’est un tombeur qui est sorti avec à peu près toutes les filles de son lycée. Il s’intéresse donc à la seul qu’il n’a pas encore su séduire, mais celle-ci le rejette continuellement. Ce n’est pas un personnage particulièrement surprenant dans ce genre de shojo. Il est plutôt protecteur et insouciant.

    Oikawa Asami est une camarade de Mei qui devient peu à peu amie avec elle. Elle est complexée par ses seins surdimensionnés qui font d’elle un objet de désire plus qu’une personne à part entière. Elle est romantique et plutôt agréable.

    Muto Aiko est une amie de Mei et Asami. Elle a un caractère très fort qui n’a pas favorisé son amitié avec Mei… Après une déception amoureuse, elle a eu une courte histoire avec Yamato avant de sombrer un temps dans l’anorexie.

    Kitagawa Megumi est mannequin. Elle est extrêmement populaire. Elle décide de sortir avec Yamato, le seul à avoir le niveau physique pour être avec elle. Mais pour la première fois, les choses ne seront pas si simple.

    J’ai vu cet anime il y a déjà un bon bout de temps, alors je ne suis peut être pas très précis… Les personnages de cette histoire sont tous très profonds et ont un parcours particulier. Tout n’est décidément pas rose dans cette romance.

Scénario :

    Mei est une lycéenne réservée et froide que tout le monde laisse dans son coin. Mais un beau jour, elle rencontre Yamato au détour d’un coup de pied. Celui-ci, qui s’ennuie désespérément en amour, se trouve face à une révélation. Il est devant la seul créature qu’il n’a pas encore pu séduire. Il lui donne donc son numéro de portable en attendant qu’elle l’appelle, ce qu’elle ne fera pas. Le temps passe. Un soir, alors que Mei part faire des courses au combini, elle est attaquée. Paniquée, elle appelle Yamato à la rescousse. Tel un chevalier servant, celui-ci débarque et se fait passer pour son petit ami. Pour rendre les choses plus réaliste, il l’embrasse et lui vole son premier baisé. C’est à partir de cette instant que Mei commence à tomber petit à petit amoureuse de son sauveur. Réussira-t-elle à lui say I Love You ?

    Mais ce ne sera pas si simple. Yamato est très convoité et même Mei semble être la cible de certains. Passé, futur, tout se joue dans la bataille sanglante du présent. Mei et Yamato garderont-ils leur amour intacte ?

    Le scénario est très bon. Même si j’avoue que j’étais un peu déçu du fait que Mei tombe si vite amoureuse, il n’en reste que cette histoire est réaliste, cruelle, forte et belle à la fois. Plus qu’un simple shojo rempli de paillette, cette romance est fatidique et dure, lui donnant une âme particulière, une âme de souffrance.

    Bref, c’est un très bon scénario.

Graphisme :

    Il y a plusieurs parties. Dans un premier temps, on remarque tout de suite le design morne de l’héroïne. C’est sans aucun doute la lycéenne la plus simple que j’ai jamais vu. En revanche, l’évolution des personnage au niveau du design en dit long et Mei n’y échappe pas. Au niveau des trames de fond, c’est très intéressant. Certaines scènes sont restées ancrées dans ma mémoire grâce à leur beauté et l'intelligence de leur conception. Le tout est d’une très bonne qualité pour l’époque et nous transmet parfaitement les sentiments des personnages.

    Les OST sont bien choisis et renforcent encore l’aspect sentimental de l’œuvre.

Point noir :

    Cet anime restreint pas mal son public. Déjà, c’est un shojo pure souche qui plaira qu’à une certaine tranche des fans du genre. Ensuite, son sujet et la façon triste et cruelle dont il le traite limiteront encore ceux qui pourront le regarder en en gardant un vraie bon souvenir.

    Il n’a pas d’autre vraie point noir. La situation est simple : soit vous aimez, soit vous n’aimez pas et dans ce cas, je vous conseil d’arrêter tout de suite.

Conclusion :

    J’ai adoré ce shojo ! Say I Love You est un chef d’œuvre triste, cru et puissant. Je le déconseille à ceux qui ont vite tendance à déprimer. Les fans de shojo devraient beaucoup l’apprécier.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire