Satsuriku no Tenshi

satsurikunotenshi

Article

Aujourd’hui, on parle d’un anime qui mixte l’horreur et le Survival Game avec talent : Satsuriku no Tenshi !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un jeux vidéo développé par Hoshikuzu pour Steam et Switch, sorti en 2015 (au Japon).

    Depuis 2015, cette histoire est adapté en manga, scénarisé par Makoto Sanada et dessiné par Kudan Nazuka, pour 9 tomes. La série est encore en cours.

    Une adaptation Light Novel est sorti en 2016 au Japon, écrit par Makoto Sanada et illustré par Negiyan, en 3 volumes.

    L’anime dont on parle aujourd’hui est sorti entre Juillet et Octobre 2018, pour un total de 16 épisodes (12 pour l’anime en lui-même et 4 pour l’ONA) licenciés et distribués par Crunchyroll.

    Il est aussi appelé Angels of Death.

Personnage :

    Rachel Gardner est l’héroïne de cette histoire. Aussi appelée Ray, c’est une jeune fille de 13 ans au passé trouble. Elle est d’un naturel calme et particulièrement posée. Elle parle peu et ne souhaite qu’une chose : mourir. Mais elle refuse de se suicider. C’est une fille avec une psychologie fragmentée qui, si elle est assez stable en générale, peu perdre les pédales n’importe quand. C’est un personnage attachant et particulièrement intéressant, même si elle n’a quasiment aucune expression.

    Isaac Foster est mon personnage préféré, en plus d’être le deuxième protagoniste de l’histoire. Simplement appelé Zack, c’est un tueur en série psychopathe et à la psychologie particulièrement déséquilibrée. Après avoir été exploité, vendu et martyrisée, il a tué ses parents et n’a plus fait que ça. C’est quelqu’un de physiquement particulièrement robuste et qui possède une force hors du commun. Il se balade avec une faux en acier. Il reconnait lui-même n’être pas très intelligent. Dans le fond, il est plutôt pure.

    Daniel Dickens, surnommé Danny, est psychologue. Si c’est un personnage de nature souriante, il est obsédé par les yeux à cause de son œil de verre. Il est particulièrement tortueux et n’hésite pas à torturer psychologiquement ses cibles.

    Edward Mason, surnommé Eddie, est une jeune garçon dont la spécialité et le passe temps est de creuser des tombes. C’est un gamin sur qui on sait peu de choses, mais qui n’est pas particulièrement méchant.

    Catherine Ward, surnommée Cathy, est une sadique spécialisée dans les pièges. Elle s’intéresse beaucoup à Zack, mais déteste Ray. On ignore son passé, mais elle n’aime pas se salir les mains. Dans un sens, c’est une des plus équilibrée de l’anime.

    Gray est un prêtre assez âgée et qui se contente la plupart du temps d’observer. Il semble avoir beaucoup d’autorité sur les autres. On sait très peu de chose sur ce personnage, jusqu’à ses véritables intentions.

Scénario :

    Après avoir assistée à un meurtre, Rachel Gardner, 13 ans, est amenée devant un psychologue : Danny. Mais quand elle se réveille, elle se trouve au dernier étage, dans une sorte de complexe de béton surveillé en permanence par des caméra de surveillance. Amnésique, elle ne sait plus ce qu’il s’est passé. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Zack. Celui-ci, en bon Serial Killer, se met à la poursuivre pour la tuer. Rachel parvient à montrer in extremis à l’étage au dessus. Elle y retrouve Danny, mais celui-ci a un comportement des plus étrange, car il est obnubilé par les yeux de notre héroïne. Alors qu’il est sur le point de la coincer pour lui prendre ses globes oculaires, il est violemment éventré par Zack, qui a réussi à monter jusqu’au 6ème étage. Content de son coup, Zack se prépare à décapiter Rachel, mais celle-ci à perdu la volonté de se battre contre la vie. Elle demande alors de la tuer. Mais Zack réfléchi et décide de profiter de la situation. Nos deux héros décide de faire une promesse : Zack tuera Rachel une fois sorti du bâtiment. Notre duo improbable réussira-t-il à trouver la sortie sans se faire tuer ? Qui est vraiment Rachel Gardner ?

    Le scénario est vraiment très intéressant. Nous sommes dans un cadre fermé très clairement inspiré des Survival Game. La partie horreur est renforcé par un très fort aspect psychologique orienté autour du meurtre et de tout ce qui touche à la mort. Il y a beaucoup de rebondissement et les personnages dévoilent souvent des réactions particulièrement intéressantes. De plus, l’aspect psychologique fait en sorte de faire énormément évoluer les personnages. Bref, c’est un excellent scénario survival game.

Graphisme :

    Le niveau graphique est bon, même s’il n’est pas exceptionnel. Le design ne suit pas la tendance et se base sur des anime plus ancien comme Death Parade. Étonnamment, le design fait en sorte d’utiliser assez peu les standard de l’horreur, mais préfère l’aspect psychologique des voix sur des OST froids et anxiogènes. Le design des personnages et les trames de fonds sont bien réalisées.

    Les OST sont très bons et parfaitement adaptés. L’opening : Vital de Endoh Masaaki est bon et bien choisi, même s’il est étonnamment rock. L’ending : Pray de Chisuga Haruka (la seiyu de Ray) est vraiment excellent et donne tout son sens au mot horreur.

Point noir :

    Le style ne plaira pas à tout le monde et l’histoire est beaucoup plus violente et “volontaire” que d’autre anime d’horreur comme Another ou Night Head Genesis. Il ne plaira pas forcément aux habituels fans d’horreur, mais plus aux fans de psychologie.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Satsuriku no Tenshi ! C’est un excellent Survival Game qui base tout son développement sur la psychologie dérangée de ses personnages, proposant un développement original dans un cadre intéressant. Je conseille vraiment cet anime aux fans de Survival Game, ils ne seront pas déçus !

satsurikunotenshi
satsurikunotenshi

Opening & Ending

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire