Créer un site internet

Papa no Iukoto wo kikinasai !

papanolukotowokikinasai

Article

Aujourd’hui on parle de l’anime Papa no Iukoto wo Kikinasai !

La petite histoire :

    C’est à l’origine un light novel écrit par Tomihiro Matsu entre 2009 et 2015 pour un total de 18 volumes.

    Il y a eu 6 adaptations manga entre 2011 et 2012, mais celles-ci ne dépassent pas le tome.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti en 2012 et compte 12 épisodes et 3 OAV.

    Cette histoire a été adaptée en jeu en Avril 2012 sous la forme d’un visual novel sorti sur PSP.

    La série est aussi connue sous le nom Listen to Me, Girls. I Am Your Father!.

Personnage :

    Segawa Yuta est le héros de cette histoire. A la mort de ses parents, il a été élevé par sa grande sœur. Depuis qu’il est étudiant, il vit seul dans un petit appartement en se préoccupant de son célibat et de la bizarrerie de son club. Il semble avoir un petit faible pour l'excentricité de Raika. S’il peut sembler parfois un peu insouciant, c’est quelqu’un de très sérieux.

    Sora Takanashi est une lycéenne simple. De nature timide, elle n’aime pas poser des problèmes aux autres. Pas particulièrement à l’aise avec son corps, elle est facilement intimidée par la question. C’est une jeune fille très mature qui essaie souvent de jouer les adultes. Elle en pince pour Yuta depuis déjà quelques années.

    Miu Takanashi est une collégienne pleine de vie. Mature, survoltée, elle ne tient pas en place et comprend tout souvent bien plus vite que les autres, a commencer par les sentiments de sa sœur. Elle est très à l’aise et sait expliquer les choses.

    Hina Takanashi est la benjamine des sœurs Takanashi. Très jeune, elle rentre à peine à l’école. C’est une enfant enjouée qui rayonne et propage la bonne humeur autour d’elle. Elle est très curieuse et aime imiter ses sœurs. Elle est la seule à être la fille biologique de Yuri, la grande sœur de Yuta.

    Raika Oda est une camarade de club de Yuta. Grande, belle, intelligente, elle est toutefois très excentrique ce qui explique en partie son célibat. Elle aime beaucoup Yuta et semble vouloir se rapprocher de lui.

Scénario :

    Yuta vient d’entrer à l’université. Cela fait déjà quelque temps qu’il vit seul, à la suite du mariage de sa grande sœur avec un homme qui avait déjà deux filles. Mais quelques mois plus tard, elle revient vers lui pour lui demander de garder ses filles, car elle part en voyage de noce. Yuta finit par accepter et se retrouve donc à garder 3 jeunes filles pour quelques jours. Ce qu’il ignore encore à ce moment, c’est que sa grande sœur ne reviendra jamais de son voyage… Comment la vie des 3 orphelines va-t-elle s’organiser ?

    Ce scénario est vraiment très intéressant. Il nous conte avec beaucoup de sérieux la cohabitation dans un espace très restreint d’une famille recomposée avec toutes les contraintes que cela peut imposer pour le bien être de tous. Il aborde également le thème du deuil, de l’amour et de l’attachement protecteur que l’on peut avoir pour certaines personnes. Un titre plein de vie où l’on rit, on pleure et l’on s'enthousiasme avec nos personnages. Quelques scènes moe et très légèrement ecchi sont à prévoir, mais reste toujours dans un bon goût impeccable ou en profite pour faire réfléchir à des questions qui se posent nécessaire dans une cohabitation homme / femme pour le bien être de chacun. C’est vraiment un très bon titre qui possède un excellent développement.

Graphisme :

    Nous sommes en 2012. La qualité globale est assez bonne. L’accent est particulièrement mis sur le design des personnages très moe et agréable. Le design général est particulièrement typique de cette époque et joue beaucoup des reflets de lumière. Les finitions sont parfois légèrement en berne et les intégrations 3D sont très peu qualitatives, mais heureusement peu nombreuses. Les scènes comiques comme les scènes sentimentales sont particulièrement bien réalisées. Le rythme est très bon, variant les instants plus tendu avec les scènes de tranches de vie.

    Si les OST sont assez discrets, l’opening Happy Girl de Kitamura Eri (la seiyu de Miu) comme l’ending Coloring de l’incroyable Yui Horie (seiyu de Raika) sont extrêmement bons d’un point de vue musical comme du côté de l’animation.

Point noir :

    Si un petit côté ecchi est parfois donné dans les trames secondaires, ce titre sera forcément catalogué et sexualisé chez les européens alors qu’il n’y a pas lieu d’être.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Papa no Iukoto wo kikinasai !. C’est une excellente tranche de vie qui aborde beaucoup de sujet dur avec une simplicité et une approche vraiment très intéressante. Je le conseille fortement aux fans de moe orienté tranche de vie.

 

papanolukotowokikinasai
papanolukotowokikinasai

opening & ending

Date de dernière mise à jour : 06/04/2022

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire