Onii-Chan Dakedo Ai Sae Areba Kankei Nai yo ne

oniichandakedo

Article

On parle aujourd’hui de l’anime Onii-Chan Dakedo Ai Sae Areba Kankei Nai yo ne !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un Light Novel écrit par Daisuke Suzuki et illustré par Gekka Uru depuis 2010. Il y a aujourd’hui 11 volumes.

    Il y a ensuite eu 2 adaptations manga, toutes deux en cours depuis 2011 et 2012. La première compte 6 tomes, la seconde 1.

    L’anime dont on parle aujourd’hui est sorti fin 2012 et possède 12 épisodes.

Personnage :

    Himenokôji Akito est le héros de cette histoire. C’est un lycéen discret et sans histoire qui sert d’homme à tout faire à la pension où il vit. Il est écrivain (et pas mangaka comme c’est écrit chez Nautiljon) et s’est spécialisé sur les histoires d’amour entre frère et sœur. En dehors de ça, c’est quelqu’un de plutôt intelligent qui ne cherche ni amour ni autre chose avec son entourage. Il est plutôt mature et sers souvent de souffre douleur. Il est très proche de sa sœur et de Ginbei, son amie d’enfance.

    Himenokôji Akiko l’héroïne de cette histoire. Amoureuse de son grand frère Akito, elle chante son brocon à qui veut l’entendre. C’est une fille entreprenante qui n’attend que sa première fois avec son frère. Elle est jalouse, immature et bornée. Étonnamment, c’est un personnage très attachant.

    Nasuhara Anastasia est une des filles qui vit avec Akito. Froide, elle dit ce qu’elle pense sans filtre en toute circonstance. Héritière d’un immense entreprise, elle aime faire des gadgets loufoque pour tenter de séduire Akito. Elle est fière que ses seins soient un tout petit peu plus gros que ceux d’Akiko (même si c’est à peine visible). Elle est plutôt perverse et franche, même si elle refuse de faire le premier pas. Elle a beaucoup de phobies. C’est un de mes personnages préférés.

    Sawatari Ginbei Haruomi est l’amie d’enfance d’Akito et vit également avec lui. C’est une jeune fille douce et courageuse. Discrète, elle est amoureuse d’Akito depuis longtemps, mais n’ose pas lui avouer. C’est une fille intelligente et mature qui se fait souvent embarquer bien malgré elle dans les délires de ses amies. Elle est très complexée par la taille de ses seins. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup.

    Nikaidô Arashi est la présidente du conseil des élèves et une des filles qui vit avec Akito. C’est une prédatrice qui guette une proie, homme ou femme, pour la séduire et faire de lui (ou elle) sa chose. C’est une fille charismatique, mais perverse et sadique. Elle est très intelligente et c’est ce qui en fait un personnage redoutable. Elle n’aime pas qu’on lui résiste.

    Jinno Kaoruko est l’éditrice d’Akito. Célibataire, elle envie un peu l’écrivain tout en ayant des doutes sur le côté siscon de celui-ci. C’est une fille agréable, quoique maladroite.

Scénario :

    Akiko a été séparé de son frère adoré à la mort de leur parent. 6 ans plus tard, elle a enfin l’occasion d’aller vivre avec lui. A peine arrivée, elle déclare son amour interdit haut et fort, avant de se prendre un râteau par Akito. Elle découvre vite qu’elle n’est pas la seule à vivre avec son frère et qu’elle n’est pas non plus la seule à l’aimer, plus ou moins en secret. Une lutte acharnée pour le cœur (et le reste) d’Akito commence. Qui finira par l’emporter ?

    Ce scénario est très intéressant. Loin de se baser sur une romance tabous, il profite du contexte pour créer un climat de comédie particulièrement WTF d’un point de vue relationnel. Grâce à un savant mélange de romance et d’ecchi, on obtient une série très divertissante.

Graphisme :

    Cet anime est sorti en 2012. Pour son année, il est d’un bon niveau graphique. Le design est très coloré et le design des personnages est très bien pensé. Les scènes comiques, en chibi ou non, sont très bien pensées. Les scènes de ecchi sont particulièrement bien conçues et savent mettre en valeur les personnages. Le rythme est suffisamment bon pour maintenir l’appétit le long des 12 épisodes de l’anime.

    Les OST sont vraiment très bons et l’opening n’a rien à envier aux grandes séries. Il est bien pensé, de la musique à l’animation, en disant long sur le contenu de l’anime.

    Enfin, les filles ont des seins à tailles réelles ! Un très bon point dans un ecchi de ce genre.

Point noir :

    Évidemment, ce titre peut gêner beaucoup de monde, non seulement avec son côté ecchi, mais aussi à cause de l’omniprésence du thème incestueux.

Conclusion :

    Onii-chan Dakedo Ai Sae Areba Kankei Nai yo ne est une excellente comédie romantique. Si le scénario n’est pas exceptionnel, il est très bien utilisé par le graphisme, ce qui nous donne une œuvre très agréable, aussi bien dans ses scènes de ecchi que comiques. Je conseille cet anime aux fans de ecchi et de comédie romantique.

oniichandakedo
oniichandakedo

Opening

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire