Night Head Genesis

NightHeadGenesis1

Article

Aujourd’hui on parle d’un animé peu ordinaire : Night Head Genesis !

 

La petite histoire :

    Cet anime est scénarisé par Joji Ida et réalisé par Yoshio Takeuchi. Il est sorti en 2006 et est l’adaptation du drama Night Head, sorti en 1992, ce qui en fait la première adaptation d’un drama en anime.

    Un manga sort également en 2006, dessiné par Higuri You.

Personnage :

    Tout tourne autour de nos deux personnages principaux.

    Kirihara Naoto est le grand frère de Naoto et possède des pouvoirs télékinétiques. Il est plutôt protecteur avec son frère, mais tend à découvrir d’autres horizons. Il a un fort tempérament et se fait souvent avoir par les provocations. Il en veut énormément à ses parents et a toujours cherché à s’évader de l’endroit où il a grandit.

    Kirihara Naoya est le petit frère de Naoto. D’une nature assez niaise et naïve, il a le pouvoir de connaître le passé et parfois le futur des gens qu’il touche. Il maîtrise mal son pouvoir, mais il semble avoir des possibilités bien plus large que son frère. Son amour pour son frère est tel qu’on croirait qu’il a un problème de brocon. C’est quelqu’un de très gentil et qui cherche juste à vivre paisiblement.

    Il y a beaucoup d’autres personnages, mais leur importance n’est généralement que passagère…

Scénario :

    On n’utilise jamais plus de 30% de nos capacités cérébrale. Qu’elles sont les 70% restants ? Noato et Naoya ont élevé comme des enfants normaux, mais ils possèdent des capacités surnaturels. Un jour, leurs parents décide de les confier à une organisation spécialisée qui les enfermera dans un grand repère en montagne en attendant qu’ils apprennent à maîtriser leurs pouvoirs. Les années passent et un jour, l’homme qui maintenait jusque là un champ de force autour de la propriété meurt. Les frères Kirihara réussissent alors à s’échapper. Ils ne veulent que vivre tranquillement, mais ils sont pris dans une affaire de meurtre très étrange… Quel secret vont-ils découvrir ? Réussiront-ils à s’en sortir ?

    Une lycéenne tenant plus du spectre que de l’humaine cherche à les guider. Qui est-elle et que cherche-t-elle ?

    Un homme annonce que la fin du monde arrivera à cause de nos deux frères. Parviendront-ils à changer de le futur alors que des ennemis aux pouvoirs de plus en plus puissants apparaissent ?

    Le scénario global est vraiment pas mal, même s’il y a beaucoup d’incohérence. La partie “policière” du début est très bien conçu. Bon, après les personnages arrivent un peu dans tous les sens et c’est un peu fouillis. L’histoire générale reste tout de même d’une assez bonne qualité.

Graphisme :

    Même au vue de l’année, cet anime est assez moyen. Le design des personnages est bien choisi, mais ils n’évoluent pas. On ne trouve rien de sensationnel de ce côté et c’est un peu dommage.

    Le rythme est plutôt bien choisi malgré quelques creux et redondances.

    Plus gros point positif de cet anime : les OST sont vraiment géniaux. Ils sont pour la plupart bien choisi et donne une notion de profondeur à l’histoire.

Point noir :

    Je parlais d’incohérence dans le scénario. Je m’explique. Les frère Kirihara ont passé plus de 10 ans enfermés, pourtant, quand ils sortent enfin, Naoto sait parfaitement conduire. Je ne parle même pas de leur rentré d’argent miraculeuse qui leur permet de vivre dans des hôtels de bonne qualité pendant plusieurs années. Il y a pas mal de petit détails qui sont mal ordonnés et qui baissent pas mal le côté réaliste de l’anime.

    J’ai aussi abordé le côté graphique, où quelques efforts auraient vraiment bien rendu, alors que là le résultat est un peu fade.

    Enfin, je trouve personnellement que la fin est raté, voir inexistante. Il y avait moyen de faire quelque chose de beaucoup plus sérieux, alors que là on a l’impression que la fin est bâclé.

Conclusion :

    Night Head Genesis a des points positifs, mais il est à mon sens mal géré. Je ne le conseil qu’aux fans de surnaturels.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire