Kiss X Sis

kissxsis

Article

Aujourd’hui, on parle d’un animé scandaleux en 2 "parties" : Kiss X sis !

Historique :

A l’origine un manga sortit en 2004 en tant que One Shot, il rencontre un succès inattendu est continue donc sa publication. En même temps que la publication des tomes relié, la boite de production sort des épisodes OAV, qui ne sortaient qu’en fonction de la demande des lecteurs. La demande étant au rendez-vous, après 12 OAV, un animé à part entière à alors était créé. Voilà pour la petite histoire !

Scénario :

Bon, pour un ecchi pur, on doit bien avouer que le scénario est assez faiblard… Keita est un ado comme les autres… Ou presque ! Il vit avec ses deux demi-sœurs avec qui il n’a aucun lien de sang : Ako et Riko. Mais les deux filles sont folles amoureuses de leur demi-frère, créant des situations plus ou moins épineuses. Partie rajouté dans l’animé en lui-même, on retrouve une véritable histoire de romance entre le Keita enfant, garçon, puis adolescent. Il y a également une véritable dimension donné au changement d’école du héro. Bon, si le scénario est pas franchement exceptionnel, il faut reconnaitre que la façon de construire Ako, la présidente du conseil des élèves, bonne élève et bonne cuisinière, et de construire sa sœur jumel Riko, présidente du conseil de discipline, turbulente, plus violente et avec un énorme côté pervers. Si la présentation à l’air plutôt cliché, les personnages en eux même sont très réalistes, surtout dans leurs illogismes.  Détail intéressant : pour une fois les parents sont hyper présent au point de faire une apparition à presque tous les épisodes, contrairement aux ecchi en général ! Ils sont bien construit et plutôt intéressant.

WARNING :

(et oui, encore une nouvelle rubrique !) Alors, je dois préciser que l’OAV est interdit au moins de 16 ans. Mais j’aurais plutôt allongée la limite à 18 ans. Les scènes d’Ecchi sont construites de façon à ce que les personnages ne s’interdisent RIEN ! Les allusions sont là du début à la fin, dans l’animé comme dans les OAV, mais les actions se rapprochant bien souvent du hentai, notamment à cause de scène d’inceste, professeur/élève et loli. Il y a également une certaine dose de fétichisme, notamment sur le « pipi » des êtres féminins. (Pour essayer de dire ça poétiquement.) Si on voit rarement le corps des protagonistes en entier, contrairement à beaucoup de ecchi, les scènes sont bien plus imagées et expressive et les actions effectué sont digne d’un début de hentai.

Graphisme :

Alors, cet animé date de 2008-2010 et il utilise pleinement le potentiel de l’époque. Il s’adapte très bien à son genre érotique sans pour autant en faire trop. Il est graphiquement très agréable et pourrait rivaliser avec les plus grands sans son scénario pittoresque.

Points noirs :

Son choix de sujet et ses scènes limitent malheureusement le public, ce qui explique surement le peu de retombé. Je trouve aussi le personnage de Keita un peu mauvais. Il n’a pas de véritable but, incapable de décidé, aucun talent et il se laisse juste porter par l’amour de ses grandes sœurs.

En dehors du fait que je le déconseille au moins de 18 ans, c’est un très bon ecchi qui plaira beaucoup à touts les fans du genre. J’ai beaucoup apprécié les scènes inédites et la construction des personnages, ce qui le hausse dans la moyenne malgré le scénario incestueux et mauvais.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/03/2018