Kiba

kiba

Article

On s’attaque aujourd’hui à l’excellent anime Kiba !

 

La petite histoire : 

    C’est un anime réalisé par Hizoshi Kôjina et scénarisé par Toshiki Inoue et Michiko Yokote (qui a aussi travaillé sur les scripts de Air Master, XXXHolic, Bleach, Cowboy Bebop, Hikaru no Go, Naruto, Ranma ½ et beaucoup d’autres !). Cet anime est sorti entre 2006 et 2007, il compte 51 épisodes et est licencié par Kaze.

Personnage :

    Zed est le héros de cette histoire. Natif d’un pays ultra moderne : Calm, il se bat en permanence contre l’autorité et manque de repères suite à l’internement de sa mère en hôpital psychiatrique. Son meilleur ami est Noa, même si leur relation est quelque peu spécial. C’est un personnage assez impertinent qui déteste recevoir des ordres. Il fait ce qui lui plaît et n’hésitera pas à devenir fort pour en être capable. Malgré son mauvais caractère, il s’inquiète beaucoup pour ses amis et est assez mature. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup.

    Roya est une jeune fille qui vit à Templar. Élevée par le sage Jiko et proche de Miki, elle deviendra très vite amie avec Zed. C’est une fille terriblement gentille malgré son manque identitaire. C’est une Shard Caster assez douée capable d’invoquer le Spirit Apkalelu. C’est quelqu’un de très agréable à qui il arrive de foncer tête baissé pour aller aider ses amis. Elle en pince pour Zed.

    Noa est le meilleur ami de Zed. Sorte de frère d’adoption pour lui, il était bien plus mature que lui quand ils étaient à Calm, malgré une énorme déficience physique. C’est un personnage assez étrange qui malgré son très bon fond ne sais pas trouver son propre équilibre. 

    Dumas est le Shard Champion de Templar. Descendant d’une famille de cultivateur et d’esclave, il a une très forte personnalité qui lui permet de recadrer n’importe qui. C’est un excellent combattant qui aime apprendre son savoir faire à son apprenti : Miki. Il est souvent en compétition avec Robes, qui possède une situation social inverse à la sienne. Il ne parle pas beaucoup et préfère agir.

    Robes est un des meilleurs Shard Caster de Templar. Riche, populaire (notamment auprès des femmes), il est particulièrement fier et souvent assez paresseux. Il est assez antipathique, mais joue souvent un rôle plutôt tsundere.

    Yu est le seigneur de Jimote, un pays ennemi à Templar. Calculateur et cruel, il ne s’arrêtera devant rien pour atteindre son objectif : utiliser la puissance de tous les Key Spirit et contrôler le monde. C’est un excellent combattant qui n’hésitera pas à sacrifier ses alliés.

    Jiko est un des sages de Templar. Pas particulièrement apprécié par ses pairs, il aime agir rapidement et déteste parlementer pendant des heurs et alimenter les status quo. C’est un excellent combattant capable de tenir tête à n’importe qui malgré son grand âge. Il considère Roya comme sa fille et semble avoir commis une faute dans le passé pour laquelle il paye sa rédemption. C’est un personnage très agréable, très sage et que j’aime beaucoup.

Scénario :

    Zed et Noa vivent dans une ville où le vent ne se lève jamais : Calm, ville ultra moderne surpeuplé et polluée. Mais le jour de ses 15 ans, Zed voit s’éveiller une créature toute puissante en lui : Amir Gahul. Il voit alors surgir sa mère, qui semble avoir retrouvé la raison, et combattant de Jimote. Incapable de suivre les évènements, il se retrouve poursuivie par la police. Noa décide de se sacrifier pour l’aider à fuire, mais notre héros est vite mis au pied du mur. Alors que tout semble perdu, un portail s’ouvre et amir Gahul envoie de force Zed dans un autre monde : Templar. Zed y fait la connaissance d’un endroit qui n’a rien à voir avec la ville où il a vécu. Templar est un pays campagnard à la technologie assez rupestre où la population vit en harmonie. Notre héros fait la connaissance de Jiko et Roya, qui lui permettent, malgré ses crises anti-autorités, de rester vivre à Templar, tout en profitant des enseignements de Duma. Petit à petit, Zed devient un Shard Caster de talent, même s’il est toujours incapable de faire appel à son Key Spirit : le tout puissant Amir Gahul. Mais une tension interne semble déranger l’équilibre de Templar… Zed parviendra-t-il à sauver ses amis de la menace sourde qui pèse sur eux ?

    Qu’a donc prévu Yu, le dirigeant de Jimote, pour mettre la main sur les Key Spirit et prendre le control du monde ?

    Qu’est devenu Noa après son accident à Calm ? Aurait-il un rôle à jouer ?

    Qui est réellement la mère de Zed ?

    Le scénario est particulièrement bon. Non seulement il lève très vite énormément d'interrogations, mais il a une façon particulièrement intelligente d’y répondre. Tous les éléments sont utilisés à leur plein potentiel, rendant l’univers particulièrement riche. L’évolution des personnages est très intéressante, d’autant plus qu’ils ne choisissent pas forcément la voie à laquelle on s’attend. Le côté mythologique est très bien pensée et donne une saveur particulière à l’histoire. Les différents pays sont pensées comme une critique de la société, ce qui rend cet anime encore plus profond. Bref, c’est vraiment un excellent scénario.

Graphisme :

    Le niveau graphique est assez bon. Le design général est agréable, même s’il n’a rien d’exceptionnel. Le design des personnages, lui, est particulièrement bon, car il permet de se souvenir des personnages, mêmes 30 épisodes après leur dernière apparition. Les Spirit sont également bien pensés, malgré leur petit côté “commercial” à la Bakugan. Les différents pays sont également très bien conçus, permettant de faire ressentir des atmosphères très différentes.

    Les OST sont vraiment excellent et donne un côté mystique à cet excellent anime. Les Opening comme les Ending sont très bons !

Point noir :

    Cet anime est basé sur le combat. Tout de fois, il faudra attendre les 20 derniers épisodes avant de voir un combat digne de ce nom…

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Kiba. C’est un anime d’aventure et de Fantasy particulièrement bien pensé qui mériterait d’être beaucoup plus connu. Je le conseille fortement aux fans d’aventure et à ceux qui recherchent une critique de la société.

kiba
kiba

Opening & Ending

kiba
kiba

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire