Créer un site internet

Get Backers

getbackers

Article

Aujourd’hui on s’attaque à un titre qui n’est pas assez connu étant donné sa qualité : Get Backers !

La petite histoire :

    Le manga est dessiné par Rando Ayamine et scénarisé par Yuya Aoki pour un total de 39 tomes sortis entre 1999 et 2007 chez Pika.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti entre 2002 et 2003 pour 49 épisodes chez Kaze.

Personnage :

    Amano Ginji est un des protagonistes de cette histoire. Il a grandi dans les ruelles dangereuses du Mugenjô avant de devenir le chef des Volts et d’obtenir son titre d'empereur de la foudre : un combattant invincible qui faisait régner sa loi. Il a toutefois fini par quitter le Mugenjô pour former les Get Backers avec Midô Ban. C’est quelqu’un d’affectueux qui aime naturellement les autres. Il est assez naïf et se laisse emporter par ses amis, mais c’est un combattant redoutable quand il s’agit de les protéger.

    Midô ban est le second protagoniste de l’histoire. Combattant exceptionnel et invaincu, il possède un pouvoir mystérieux : le Jagan, en plus d’une force herculéenne. C’est aussi quelqu’un de très intelligent et plutôt calculateur. Assez distant, il a tendance à prendre les risques seuls et à vivre pour lui-même. Il est très protecteur avec Ginji. C’est quelqu’un de très mystérieux.

    Heaven est une jeune femme qui travail régulièrement avec les Get Backers pour leur trouver des contracts. C’est quelqu’un d’assez calculateur, mais qui sait se sortir des pires situations. Elle est mine de rien très attachée aux Get Backers, même si elle aime entrer en confrontation avec Ban.

    Mizuki Natsumi est la serveuse du café Honky Tonk où traînent souvent Ban et Ginji. C’est une lycéenne un petit peu excentrique qui aime faire de son mieux pour voir sourire son entourage. Elle est très proche de Ginji et entre souvent en confrontation avec Ban. Elle est toujours de bonne humeur et c’est quelqu’un de très rafraichissant.

    Wang Paul est le patron du café Honky Tonk. Pas particulièrement bavard, il semble toutefois être toujours sur la même longueur d’onde que Ban. C’est un informateur de premier choix, mais semble préférer rester autant que possible en retrait. C’est quelqu’un d’assez mystérieux.

    Fûchôin Kazuki est un jeune homme à l'allure presque féminine. Ancien dieu des volts, c’est un combattant surpuissant. Il est de nature très calme et mature et aime suivre ce que deviennent ses amis. C’est quelqu’un de très agréable.

    Kudô Himiko, aussi nommée Lady Poison, est une transporteur. Combattante redoutable, c’est une ancienne amie de Ban. Si elle est assez agréable la plupart du temps, elle devient très vite agressive quand ce dernier est présent.

    Fuyuki Shido, aussi nommé Best Master, est un ancien dieu des Volts. Il possède la capacité de parler aux animaux et de les commander. C’est un combattant robuste et très efficace. Il est particulièrement proche et protecteur avec Ginji, mais ne s’entend pas du tout avec Ban.

    Akabane Claude, aussi nommé Dr. Jackal, est un transporteur connu pour ne pas s’encombrer de scrupule. Combattant exceptionnel, il tue à tire de bras en espérant trouver un adversaire à sa mesure. C’est un personnage calme en toute circonstance sur qui l’on ne sait rien.

Scénario :

    Ban et Ginji sont des récupérateurs sous le nom de Get Backers. Leur travail : récupérer ce qui a été volé. Mais les affaires ne sont pas vraiment florissantes. Par chance, Heaven leur propose de temps à autre des missions même si celles-ci peuvent s’avérer beaucoup plus dangereuses que prévu… Ban et Ginji parviendront-ils à vivre de leur activité ? Quel est donc ce lien si étrange qui semble les mener entre les murs du Mugenjô ? Finiront-ils rattrapés par leur passé ?

    Que penser de ce scénario ? J’ai personnellement un coup de cœur pour ce titre sur ce point. Le rythme est inspiré des années 90, avec quelques arcs imposants entourés d’autres plus légers. Il y a de nombreux mystères à élucider et les affaires sont de plus en plus complexes et intéressantes sans pour autant être trop prise de tête. Ce titre à beau être post-2000, on ressent le style 90’s à plein nez et c’est un vrai régal. Les relations entre nos personnages évoluent beaucoup et sont très intéressantes sans être nécessairement triviales. C’est encore une fois un excellent point.

Graphisme :

    Nous sommes en 2002 / 2003. Pour son année, le studio Deen a fait du très bon travail. Le design permet de conserver ce côté mélancolique donné dans les années 90’s, tout en donnant un côté un peu cru et dynamique, témoin des années 2000. Le charadesign est excellent et très efficace. Les scènes de combats sont elles aussi excellentes, jouant de la puissance de nos personnages pour jouer encore et encore avec l’aspect visuel de ceux-ci. Les scènes mélancoliques et de scènes de vie sont plutôt réussies.

    Les OST sont vraiment excellents, jouant encore sur deux tableaux, entre électro et jazzy. Musicalement, les deux Openings, Yuragu Koto nai Ai de Tamura Naomi et Barairo no Sekai de PIERROT sont également très appréciables, même si l’animation n’est pas à la hauteur du titre.

Point noir :

    Le titre manque parfois un petit peu de finition dans les scènes les plus simples.

    Les scènes chibi sont parfois un peu grotesques, notamment quand Ginji est le seul à être représenté ainsi.

    Certains arcs du manga ne sont pas adaptés, surement pour gagner du temps.

    La fin du titre est différente du manga.

    Le titre manque étonnamment de visibilité alors qu’il a satisfait la plupart des curieux.

Conclusion :

    J’ai vraiment adoré Get Backers. Le manga était déjà un shonen extrêmement réussi, mais l’anime n’est pas en reste. 49 épisodes d’action, de rire, de sentiments, le tout dans un pure mélange 90’s / 00’s des plus efficace et dynamique. Je le conseille très fortement aux fans de shonen de ces deux décennies, ils ne seront pas déçus.

 

getbackers
getbackers
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire