Earl and Fairy

earlandfairy

Article

Aujourd’hui, on parle d’Earl And  Fairy. C’est un animé assez méconnu que je pensais dans la continuité des animés/mangas comme Fairy Tail. Et finalement, rien à voir.

La petite histoire :

Mais parlons d’abord du passé de cette histoire devenue animé. A l’origine,  Earl And Fairy sort en Light Novel au japon en 2004 et jusqu’en 2013, écrit par Mizue Tani. Il deviendra un manga de 4 tomes en 2008 et un animé la même année, avant de devenir un jeu PS2 en 2009. Donc cet animé pourtant  fort méconnu chez nous possède un succès certains au Japon, mais qui n’a visiblement pas était très bien exploité…

Le manga est édité chez Glénat. L'animé est aussi connu sous le nom de "Hakushaku to Yousei" ou de "The Earl and The Fairy".

Bref, parlons peu, parlons de l’animé en lui-même. Contrairement à la grande majorité des animés et mangas comportant « Fairy » dans leur nom, celui-ci parle réellement de fée. Et il se passe donc à l’endroit où l’on trouve les fées, en Grande Bretagne.

Scénario et Personnage :

Nous sommes en pleins 19ème siècle et nous retrouvons Lydia Carlton, une jeune docteure en féérie.  Elle vit tranquillement dans son cabinet plus ou moins vide, quand suite à un évènement imprévu, elle se retrouve en voyage avec Edgar, un homme qui prétend être le descendant du Earl, l’ancien roi du pays des fées. Alors que Lydia est accompagnée par Nico, un chat féérique qui possède des pouvoirs plus ou moins utiles, qui parle et qui marche comme un humain, Edgar est accompagné par Raven. Celui-ci n’est ni un humain, ni une fée. S’il y a un personnage vraiment intéressant, c’est bien lui. Il est à la fois totalement soumis à son maitre, prêt à mourir au combat pour lui, mais donne son avis en cachette, que ça plaise ou non à son maitre.

Mais rentrons  encore plus dans le problème. Si Edgar est le descendant du roi, il possède un royaume : le royaume des fées. Le seul soucie (et la raison pour laquelle il a besoin de Lydia), c’est qu’il est incapable de voir les fées. D’ailleurs, Lydia est persuadé qu’il ne croit même pas en leur existence. Le jeune noble fera donc tout pour la conquérir afin de retrouver son royaume. Le moment où cela se corse, c’est que le véritable prince souhaite aussi retrouver son royaume. De plus, les fées elles-mêmes ne sont pas particulièrement motivé à l’idée du ‘retour’ d’Edgar au royaume.

Bref, c’est un sacré mélimélo ! Lydia finira-t-elle par tomber amoureuse d’Edgar, le manipulateur ? Comment réagirons les fées ?

Mise au point :

Alors, on trouve un peu de tout dans cet animé : de la féérie, des combats (plus ou moins réussis) et de l’amour et même surtout de l’amour. C’est ce qui en fait un shojo plus ou moins déguisé. Le rythme en lui-même est assez étrange, mais évite au moins l’ennuie en gardant une certaine tension.

Les personnages sont plutôt intéressant quoi que parfois un peu prévisible ou cliché, comme celui du manipulateur ou celle de la docteure intéressé UNIQUEMENT par sa science. Par contre, certains personnages tels que Nico ou Raven sont plus surprenant et énigmatique.

Points noirs :

Le plus gros problème, c’est les graphismes vraiment de mauvaise qualité pour l’année de sortie. Il n’y a pas vraiment d’extra, tout est sur le même ton et peut à la longue, plonger dans l’ennuie.

Conclu :

En résumé, c’est un shojo féérique qui tente d’appréhender un univers complexe de Light Novel, mais qui se perd dans ses efforts et fini par écraser la romance tout autant que l’intrigue principale. Il plaira tout de même aux fans de fée et autres créatures de chez nous, mais ennuiera surement un non initié.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 06/06/2018