Drifters

Trailer

drifters1

Article

On s’attaque aujourd’hui à une de mes séries anime coup de cœur : Drifters !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Kôta Hirano depuis 2009, pour un total de 6 tomes au Japon et 5 tomes en France, chez Delcourt/Tonkam.

    L’anime est sorti en 2016 et possède 12 épisodes. Il est licencié en France par Wakanim.

    Il existe un OAV  de 36 minutes qui est en faite une version non finalisée des deux premiers épisodes.

    La saison 2 de Drifters est annoncé pour 2019 et sera en simulcast chez Wakanim. Il n’y a malheureusement aucune autre information depuis.

    Le nom de Kôta Hirano dira sans doute quelque chose aux fans de seinen. Et pour cause, puisque ce manga (assez peu productif en terme de quantité, il faut bien le dire) est aussi l’auteur d’un certain Hellsing ! On retrouve d’ailleurs beaucoup de similitude entre ses deux œuvres.

Personnage :

    Shimazu Toyohisa est le héros de cet anime. C’est un personnage très célèbre au Japon pour sa participation à la toute aussi célèbre bataille de Sekigahara en 1600. Il est transporté devant Murasaki alors qu’il se sacrifie pour laisser son oncle s’échapper. En terme de personnalité, il est l’âme du samouraï réincarné. C’est un débile qui se contente de faire ce qu’il a décidé, et cela en permanence. C’est un excellent combattant et quelqu’un qui possède un charisme démesuré, même s’il est totalement irresponsable.

    Oda Nobunaga, surnommé le 6ème seigneur démon, est un seigneur de guerre la période Sengoku qui a conquis à lui seul une bonne partie du Japon. C’est un stratège hors pair qui remporte ses victoires grâce à son intelligence. Il est trahit par son bras droit Mitsuhide Akechi et laissé dans son château en flamme en 1582. C’est quelqu’un de plutôt détendu et amusant. Tout de fois jusqu’à ce qu’on lui donne la possibilité de faire la guerre. Il devient alors un personnage manipulateur et démoniaque, prêt à tout pour remporter la victoire. C’est un pure génie de la guerre.

    Nasu no Yoichi est un samouraï connu pour ses hauts faits d’armes pendant la guerre de Genpei (1180-1185). Il meurt à 19 ans, alors qu’il est sous les ordres d’un certain Minamoto Yoshitsune. C’est peut être le personnage le plus normal de notre trio de départ. Plutôt sympathique, c’est un archer au niveau démoniaque qui n’a aucune pitié. Il aime beaucoup l’idée d’être le plus beau et le plus jeune de la bande.

    Hannibal Barca se suicide après sa défaite contre Scipion, en -183. C’est un vieillard sénile, mais d’une capacité tactique ahurissante pour son état. Il est étrangement proche de Scipion.

    Publius Cornelius Scipio Africanus meurt en -183, peu après sa victoire sur Hannibal. Plutôt hautain, il se dispute sans cesse avec ce dernier.

    La horde sauvage (Butch Cassidy et Sundace Kid) est une bande de hors la loi qui a sévit dans l’Ouest américain de 1889 à 1901. Nous en retrouvons deux pointures, les colts aux poings. Ils ont gardé l’esprit Far West, mais seront-ils du bon côté ?

    Naoshi Kanno est un aviateur très connu de la seconde guerre mondiale. Il est mort pendant celle-ci. Dans son avion, il devient le roi des airs. C’est un débile enragée et très patriote qui se bat avec tout ce qui n’est pas japonais ou qui ne fait pas partie de l’alliance nazi.

    Le roi Noir est le personnage centrale du côté “méchant” de l’histoire. Il possède la faculté très utile de pouvoir multiplier les cellules vivantes par simple contact. Autrefois né et sacrifié pour protéger les humains, il décide de se venger et de tous les détruire jusqu’au dernier, au profit des non-humains. Trouverez-vous son identité ? (N’hésitez pas à énoncer vos théories dans les commentaires.)

    Hijikata Toshizô est un des meilleurs guerriers et le vice commandant du Shinsengumi, mort en 1869, après avoir vu tous ses camarades mourir. Il possède le pouvoir de faire appel aux fantômes de ceux-ci. Il déteste particulièrement ceux qui s’apparentent à la révolution meiji et aux patriotes.

    Jeanne d’Arc est morte brûlée à Rouen en 1431. Dans ce monde, elle compte prendre sa revanche et brûler le monde grâce à ses nouveaux pouvoirs. C’est une bonne combattante qui possède un très fort esprit combatif.

    Gilles de Rais est un chevalier français connu pour son amour fou envers Jeanne d’Arc. Il sera brûlé après qu’on ait découvert ses tentatives de résurrection de celle-ci par la magie noire et notamment le sacrifice en masse d’être humain. Maintenant qu’il retrouve Jeanne, c’est un personnage calme uniquement mû par son amour et son désir de protection, ce qui le rend presque invincible.

    Anastasia Nikolaevna Romanova est la fille du dernier tsar de Russie. Elle est fusillé par les bolcheviques alors qu’elle n’a que 17 ans. Elle contrôle le blizzard et veut prendre sa revanche contre l’humanité.

    Minamoto no Yoshitsune est un génie de la tactique. Demi-frère du 1er shogun, qui lui doit d’ailleurs son accès au pouvoir et ses victoires, celui-ci finit pourchassé par son frère et se fait seppuku 3 ans plus tard, en 1189. C’est un personnage extravagant qui refuse de prendre partie, sans tout de fois résister au plaisir de martyriser Yoichi.

    Grigori Raspoutine est un pèlerin mystique et un guérisseur qui a beaucoup influencé la cours impériale russe avant et pendant la première guerre mondiale. Il meurt assassiné en décembre 1916. Il devient dans ce monde un très proche collaborateur du rois noirs, qui n’hésitera pas à utiliser ses nouveaux pouvoirs pour celui-ci.

    Adolf Hitler se suicide en Avril 1945 (je ne vous raconte pas l’histoire, je crois que ce n’est pas la peine.). Dans ce monde, il fonde l’Empire d’Orte 60 ans avant le début de l’histoire, et finit par conquérir et écraser tous les peuples non-humains. Il finit tout de fois par se suicider une fois de plus pour une raison obscure.

    Compte Saint-Germain est un aventurier Français touche à tous du 18ème mort en 1784. Il était un des plus proches collaborateur d’Hitler avant que celui-ci ne se suicide, ce qui en fait un des plus puissants seigneur d’Orte. Très cultivé, il calcule sagement ce qui lui rapporte le plus et ne commet jamais d’erreur. C’est quelqu’un de très excentrique au tendance pour le moins spéciale, puisqu’il est extrêmement maniéré en plus de revendiquer son homosexualité et son côté travestie.

    Abe no Seimei est l’onmyouji légendaire qui a intégré l’histoire comme le folklore japonais. Mort en 1005, il se retrouve dans ce monde à créer et diriger l’organisation Octobre pour contrer le roi noir. Mine de rien, c’est quelqu’un de très fier de son ancien nom, même s’il le cache à ses collaborateurs.

    Olmine est une mage chargé de surveiller Oda, Shimazu et Yoichi. C’est une fille naturellement gentille qui a la capacité de faire surgir des murs du sol. Elle est souvent martyrisée par Oda Nobunaga à cause de sa forte poitrine.

    Murasaki, aussi appelé Purple est un être pour le moment indéfini qui est entre les deux mondes. Il est responsable de l’arrivé des drifters, dont il surveille les agissements depuis son bureau. Il semble être dans une sorte de guerre ouverte avec Easy.

    Easy est celle qui est responsable de l’arrivé des parias/Ends dans l’autre monde. Elle est en guerre avec Murasaki et semble avoir un caractère de gamine.

    Voilà pour ce qui est de nos personnages. Vous l’aurez remarqué : il s’agit en grande partie des personnages historiques. Ils ont tous une psychologie qui colle parfaitement à leur histoire, quitte à les rendre dérangés. Ils sont tous très profonds grâce à leurs passés “véritables”. On remarque même la présence de personnages qu’on ne voit pas souvent, tel que Yoshitsune, ou Hannibal !

Scénario :

    Alors que Shimazu Toyohisa est sur la fin de la bataille de Sekigahara, il se retrouve dans un étrange couloir. Avant de comprendre ce qu’il lui arrive, il est envoyé dans un autre monde. Gravement blessé, des elfes le transportent jusqu’à d’autres Drifters (ou Vagabonds) qui le soignent comme ils peuvent. En se réveillant, Toyohisa se retrouve nez à nez avec Nobunaga et Yoichi. Peu de temps après, nos trois héros de guerre sentent une odeur bien connu : celle du sang. C’est alors qu’Oda Nobunaga décide de profiter de la présence d’Olmine pour prendre le village elfique, alors attaqué par les sbires d’Orte. Jusqu’où les conquêtes emmèneront notre petit groupe de personnages historiques ? Pourquoi ont-ils étés envoyé dans ce monde ? Qui est le roi noir ? Quel est l’objectif de Murasaki ?

    Ce scénario est vraiment génial. Déjà, le fait qu’il utilise en grande partie des personnages historiques en un excellent point, surtout qu’il les présente dans un univers totalement différent à celui dans lequel ils sont habituellement. De plus, leurs relations et leurs expériences sont très intéressantes, tout comme leur vision de la technologie, que chacun rapporte de son époque. L’univers est complexe et très fantasy, ce qui apporte une vrai originalité et une profondeur particulière à l’histoire, surtout au niveau “politique et tactique”. Bref, c’est un énorme coup de cœur.

    A titre personnel, je pense que Kôta Hirano s’est inspiré du succès de la série Fate pour créer Drifters. Si l’univers est totalement différent, on y retrouve la même sensation d'excitation lors ce que l’on rencontre un personnage historique qu’on admire.

Graphisme :

    Cet anime a un style bien particulier basé sur la manga, de façon analogue à Hellsing Ultimate. Les personnages ne sont pas forcément beaux, loin de là, mais ce type de graphisme permet de ressentir au plus profond de soi les sentiments des personnages. Les scènes comiques et l’utilisation du chibi sont très proches de ce qu’on trouve dans le manga. C’est un aspect qu’on retrouvait déjà dans le premier anime d’Hellsing. Bref, le design est vraiment très personnel, que ce soit le design général ou le design des personnages. Les scènes de combat sont juste ahurissantes.

    L’opening est très intéressant. Alors qu’on peut imaginer quelque chose de très propre, celui-ci nous montre quelque chose de plus proche du story board que de l’animation, sans tout de fois bâcler les parties propres. De plus, la chanson choisie : Gospel Of The Throttle de Minutes til Midnight est très bien choisi. Les OST sont pour beaucoup travaillés ou composés par un certain Ishii Yasushi, qui était déjà le compositeur principal de Hellsing !

Point noir :

    Très clairement, le graphismes peuvent en freiner plus d’un.

    Je mettrai pour cet anime les mêmes warning que pour Hellsing.

    Enfin, on reste vraiment sur notre faim à la fin du 12 épisodes. Le 13ème est annoncé dans les preview, mais il n’est pas encore sortie, ce qui agrandit la frustration.

Conclusion :

    J’ai vraiment un énorme coup de cœur pour Drifters. C’est un anime fulgurant qui projette sans vergogne des personnages historiques dans un monde de guerre et de sang. C’est véritablement passionnant. Je conseille vivement cet anime à tous les fans de seinen !

drifters2

Opening

drifters3

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/02/2019