Donten Ni Waraou

dontenniwaraou

Article

Aujourd'hui on s'attaque à un shonen pas très connu : Donten ni Warau !

La petite histoire :

A l'origine, cet animé est tiré du manga du même nom, écrit par Karakara Kemuri. Ce manga est sorti en 2010, compte 6 volumes, mais n'a jamais était publié en France. L'animé est sorti en 2014, il compte 12 épisodes et serait licencié en France... Il n'y a pas beaucoup d'information sur cet animé.

Personnage (ma vision de l'époque) :

Alors, que dire, que dire… Déjà, l’histoire se passe au Japon, au début de l’air Meiji. Près d’un lac qui abrite la plus grande prison du pays, le clan Kumo s’assure de la sécurité depuis 14 générations. Suite à de nombreux assassinas, il ne reste plus que les trois frères Kumo.

L’ainé, le véritable héros de l’histoire s’appelle Tenka et prend un peu le rôle du père, casse pied et complètement barge dans sa famille. Par contre, il est de loin le plus fort des trois et se bas avec un simple éventail.

Viens ensuite Soramaru, le deuxième et porteur des deux sabres ancestraux de la famille, qui ne peuvent tuer personne. Il est généralement agacé par son frère et veut le surpasser, mais il manque encore d’expérience. Il pense avoir était surprotéger et souhaite que son frère arrête de le protéger.

Enfin, Chutaro, le plus jeune, est le spécialiste de la vitesse, à défaut d’avoir une très grande force physique. Il monte toujours l’ainé sur un piédestal et lui obéis toujours scrupuleusement, ce qui énerve Soramaru. Il se ballade souvent avec une sorte d’écureuil géant sur la tête et est assez social.

Il faut ensuite parler de Shirasu Kinjo, un ninja recueilli par Tenka peut après la mort de ses parents, alors qu’il était à l’article de la mort. Il est très fort et considère Tenka comme son maître, car c’est ainsi que fonctionne les shinobi. Il sert de confident au trois frère et endosse un peu le rôle de mère dans la famille. N’ayant pourtant jamais d’ordre, il se contente souvent de garder le temple où il vit.

Enfin, Botan, la maîtresse d’école de Chutaro, au passé insondable. En plus d’être incroyablement mignonne, elle est une mage surpuissante et connait beaucoup de monde.

Voila pour les personnages principaux, qui sont évidement hyper attachant. Il y en a évidement d’autre, mais ça ruinerait toute l’histoire.

Scénario (ma vision de l'époque) :

Pour ce qui est du scénario, tout tourne autour d’une légende qui dit que quand le temps se couvre sur le lac, c'est-à-dire tout les 300 ans, c’est que le démon Orochi va prendre possession de quelqu’un pour prendre sa revanche. C’est alors au clan Kumo de l’arrêter, selon la tradition.

Seulement, Tenka souffre d’un étrange problème de santé et ses remèdes sont aussi loin de la normalité. Botan semble aussi lié à cette affaire et, à l’intérieure de la prison, un étrange phénomène du à de la drogue semble assombrir l’horizon. De plus, Soramaru à un comportement de plus en plus étrange qu’il n’explique pas. Bref, des tas d’intrigues pour un scénario à couper le souffle. Du début à la fin, impossible de deviner quoi que ce soit.

Graphisme (ma vision de l'époque) :

Les graphiques sont agréables et sont vraiment bien dessiné du début à la fin. Les combats, quand ils ont le temps de durer, sont vraiment bons et même les flashs back sont très bien construits.

Points noirs :

Alors, surement que la série aurait pu s’étaler un peu. Sinon, même s’il y a un petit manque de romantisme et d’ecchi, ça reste un excellent shonen largement à la hauteur des longues séries. Dommage que le scénario limite les possibilités de suite à la série. Enfin, certaines parties de l’histoire sont un peu trop chialant à mon gout, mais ça n’engage que moi.

Conclusion :

Voila, en résumé, c’est un animé juste exceptionnel pour les fans de shonen qui veulent briser un peu la rengaine des séries longues. Par contre, les autres trouveront ça un peu ennuyant, surtout s’il recherche de la romance (totalement inexistante ici, je précise).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 05/06/2018