DearS

dears

Article

Aujourd’hui on parle d’un animé curieux : DearS !

 

La petite histoire :

    DearS est à la base un manga écrit par Peach-Pit (également auteur de Rozen Maiden) en 2002 jusqu’en 2005. Il y a eut 8 volumes (mêmes s’ils sont très méconnu par chez nous…) qui ont débouché sur l’animé de 12 épisodes en 2004 et un OAV en 2005.

Concepte :

    Les DearS sont des extraterrestres échoué sur terre. Ils ont pour objectif de s’intégrer parfaitement dans la civilisation humaine tout en gardant le statut qu’ils possédaient dans l’espace. Ainsi, ils se choisissent un maître qu’ils servent de tout leur coeur et surtout de leur mieux.

Personnage :

    Il y a 4 personnages principaux dans cette histoires : 2 humains et 2 DearS.

    Le premier est le héros de cette histoire : Takeya Ikuhara. C’est un lycéen qui vit seul dans un petit appartement et qui travail chez un loueur de vidéo (on en trouvait beaucoup chez nous jusque dans les années 2000, mais ils ont survécu beaucoup plus longtemps au japon) pour joindre les deux bouts. Il déteste les DearS, à qui il prête de sournoises intentions, mais se trouve être quelqu’un de naturellement gentil, quoi qu’un peu raleur. Son côté tsundere est malheureusement trop mis en avant, ce qui en fait un personnage bien souvent agaçant.

    Le second personnage principal es Ren Ren Ren Nagusaran Rensia Rurunnren Nakora, rebatisé Ren par Takeya. C’est une DearS qui est atterri chez lui par pure hasard. Elle n’a aucune connaissance au tout début de l’animé, mais fera tout pour répondre au moindre des désirs de son nouveau maître, la chose la plus importante à ses yeux (avec le pain au melon). Je dois dire que malgré son air un peu cruche, elle est attachante. C’en est presque étonnant, car son statut de DearS lui ouvre la gloire dont elle se fiche totalement, ainsi qu’une ribambelle de petits avantages tous plus sympathiques les uns que les autres. Dernier détails, elle n’a qu’un seul désire : rendre son maître heureux (et mangé des pains au melon en second).

    Neneko Izumi est l’amie d’enfance et la voisine de Takeya. Elle sert de confidente à Ren tout en permettant à Takeya d’effectuer une rétrospective sur son comportement. Elle est intelligente, mais trop timide pour pouvoir s’affirmer totalement. Elle est secrètement amoureuse de Takeya, ce qui créé une rivalité bien étrange avec Ren, qui ne comprend même pas la notion. Elle sert un peu de grande soeur à Takeya, tout en étant une des seules personnes sensées dans cet animé.

    Enfin, Sia Nostal Ren Naguregyug Thanast Useim Ruki Miu, rebaptisé Miu par les terriens. C’est une DearS de haut rang qui participe à l’échange officiel DearS/Humain. Elle est très hautaine et très sévère avec Miu, mais étonnement proche de Takeya avec qui elle se dispute souvent. Elle met un point d’honneur à respecter l’honneur des DearS et décide donc de prendre Ren sous son aile pour lui apprendre à devenir une bonne esclave. Elle est étonnamment profonde quand elle est calme et son passé semble particulièrement intéressant, même s’il n’est pas creusé.

    Bref, les personnages sont plutôt intéressant, surtout au niveau des relations entre eux. Malheureusement, les autres personnages sont effacés et bien trop simplifié, ce qui ruine un peu l’effort.

Scénario :

    Un beau jour, alors que les DearS se sont écrasé près du Japon il y a quelques semaines, Takeya qui rentrait chez lui tombe sur une fille nu sous une couverture en pleine rue. Il décide naturellement de l’aider, mais les choses ne se passent pas comme prévu. Cette fille n’est autre que Ren, une DearS n°0 qui est en quelques sortent un prototype raté de DearS. Au prix d’un débat interminable et pas particulièrement intéressant, elle finit par se faire “accepté” en tant qu’esclave de Takeya (en tout cas dans sa tête). Car Takeya, qui finit par supporter sa présence, n’approuve pas cette façon de voir les choses et continue à vivre plus ou moins comme si de rien n’était. Mais les choses ne sont pas si simples, car Miu est une DearS officiel et elle ne compte pas laisser Ren en l’état !

    Il y a trois dimension à cette histoire : premièrement, la partie intégration et WTF de Ren; Deuxièmement, la partie romance avec une sorte de triangle amoureux et troisièmement, une sorte de combat pour savoir si Ren doit retourner avec les DearS pour être réparer ou si elle doit rester avec Takeya. Malheureusement, les deux derniers aspects sont un peu dévoré par le premier, ce qui minimise l’impact qu’ils auraient put avoir, diminuant ainsi nettement la qualité de l’animé.

Graphisme :

    Au vue des concurrents de l’époque, je ne suis pas étonné de voir cet animé sombrer dans l’oublie. Si le rythme est plutôt agréables, les scènes de ecchi ne sont pas assez nombreuses et pas assez bien conçu pour en faire un pionnier du genre. Les graphismes sont trop simple et la concurrence de l’époque bien trop rude. A l’heure où les génies sortent du lot, cet animé s’enfonce dans la normalité jusqu’à son oublis par la majorité des otakus.

Point noir :

    Cet animé n’est pas le plus drôle, n’est pas le plus ecchi, n’est pas le romancé et n’a pas suffisamment poussé son côté shonen. En d’autre terme, là où les grands de l’époque se faisaient une place dans des domaines bien défini, cet animé dans la moyenne passait inaperçu. Sans être particulièrement mauvais, il manque un vrai choix de direction, ce qui ruine un peu la base donné par le mangaka (qui ne fera pas la même erreur avec Rozen Maiden d’ailleur).

Conclusion :

    Le bilan est assez mitigé. En faite, le concepte qu’il présente est assez nouveau, mais la façon trop plate dont il le fait ne lui permet pas de s’imposer sur le devant de la scène à l’époque. Pourtant, il est bien possible que cet animé ai inspiré de nombreux chefs d’oeuvres et autres oeuvres moins reluisantes tel que To Love Ru, Sora no Otoshimino, Shuffle et bien d’autres… On peut le considérer comme une sorte d’animé conceptuel sacrifié sur l'autel du test éditorial. Je ne le conseil qu’aux fans du genre (qui auraient aimé Sora no Otoshimono ou To Love Ru par exemple), craignant que les autres trouvent cet animé ennuyeux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 06/05/2018