Bokura wa Minna Kawaisou

bokurawaminnakawaisou

Article

On s’attaque aujourd’hui à un anime que j’ai particulièrement adoré : Bokura Wa Minna Kawaisou !

 

La petite histoire :

    C’est à l’origine un manga écrit par Ruri Miyahara depuis 2010 pour 9 tomes publiés uniquement au Japon.

    L’anime dont nous parlons aujourd’hui est sorti en 2014 et compte 12 épisodes.

    Un OAV intitulé : Bokura wa Minna Kawaisou: Hajimete no sortira un an plus tard.

Personnage :

    Usa Kazunari est le héros de cette histoire. C’est un simple lycéen sans histoire qui se retrouve à la pension kawai. C’est quelqu’un de banale qui à toujours attiré les gens bizarres. Il a une forte attirance pour Ritsu Kawai. Il est assez proche de Shiro, son colocataire. Il se fait souvent embêté par Mayumi. C’est quelqu’un de naturellement très gentil qui ne peut pas rester sans aider les autres. Il est facilement manipulable et se laisse influencer par tout le monde. C’est quelqu’un d’agréable à vivre.

    Kawai Ritsu est l’héroïne de cette histoire. Discrète, elle aime la lecture plus que tout, ce qui l’a rendu seule au fur et à mesure des années. Elle ne montre que rarement ce qu’elle ressent, mais n’en est pas inexpressive pour autant. Elle a beau avoir un comportement presque tsundere avec les autres, c’est une fille qui aime les autres, mais qui à juste une autre façon de l’exprimer. Cette fille est un des personnages féminins que je préfère, tout anime confondu. Elle est capable de formidable élancement moe. C’est quelqu’un d’agréable et profond.

    Sumiko est la responsable de la pension kawai, en plus d’être la grande-tante de Ritsu. C’est elle qui dicte les règles de la pension, en plus d’être la plus respecter. Elle a beaucoup d’amie. C’est quelqu’un de très gentil qui aime s’occuper des autres. Elle comprend vite ce qui se passe autour d’elle et n’hésite pas à en jouer.

    Shirosaki est le colocataire d’Usa. C’est un pervers masochiste qui ne rate pas une occasion de faire une allusion pour se faire frapper. Malgré son air suspect et son côté raté de la vie, voir NEET, c’est quelqu’un d’intelligent, de doué de ses mains, en plus d’être un bon écrivain. C’est le personnage comique de la série, en plus d’être le souffre douleur de la pension.

    Mayumi Nishiniko est une autre pensionnaire. C’est une simple salarié malheureuse en amour qui approche la trentaine sans jamais avoir vécu d’histoire constructive avec un homme. Elle déprime facilement et occupe son temps libre en martyrisant Shiro et en brisant comme elle peut la naïveté d’Usa. Elle n’hésite pas à séduire les autres pour s’amuser et embêter ses camarades.

    Sayaka Watanabe est une étudiante de la pension. C’est une fille à l’apparence très soignée, que l’on ne voit jamais sans son maquillage. Elle a pour loisir de semer la zizanie autour d’elle, comme dans les histoires qu’elle a avec les hommes. C’est sans conteste la fille avec la personnalité la plus noire de toute la série.

Scénario :

    Suite à un différent familiale, Usa se retrouve à vivre sa vie de lycéen à la pension Kawai. Lors de sa première rencontre avec les autres membres de la pension et notamment avec son colocataire, il pense immédiatement à déménager. Mais il change vite d’avis quand il rencontre Kawai Ritsu, dont il tombe sous le charme. Il finit par rester et fait la connaissance avec les autres membres de la pension. Jamais sa vie n’aura été si mouvementé… Quelles sont les saugrenues aventures qui attendent notre héros ? Réussira-t-il à conquérir le cœur de la jolie Ritsu Kawai ?

    Ce scénario est difficile à résumer, puisque c’est un slice of life. Il met en parallèle deux plans : la comédie et une romance à la japonaise dans un savant mélange particulièrement frais. Les personnages interagissent dans un univers japonais et rafraîchissant, le tout avec beaucoup d’humour et de sentiments. C’est vraiment un excellent travail.

Graphisme :

    Le niveau graphique de cet anime est très bon. Si son design est assez simple, il joue sur ses magnifiques trames de fonds et le côté moe de ses personnages pour enchanter le téléspectateur. Le design des personnages est vraiment géniale ! C’est un anime très coloré et particulièrement frais. Le chibi des scènes comiques est très bien géré, tout comme les différents messages qui s’affichent à l’écran, un peu à la façon de Acchi Kocchi.

    Les OST sont très bons, tout comme l’opening : Itsuka no, Ikutsuka no Kimi to no Sekai de Fhana et l’ending : My Sweet Shelter interprété par les seiyu des personnages. C’est vraiment très beau, très bien produit et donne un sensation de bien être pour tout l’anime.

Point noir :

    Ce qui s’attendent à un shojo plus traditionnel seront peut être un peu déçu…

    Cet anime n’est pas très connu et c’est vraiment dommage. J’aurais vraiment souhaité une saison 2.

Conclusion :

    J’ai vraiment un énorme coup de cœur pour Bokura wa Minna Kawaisou ! C’est un excellent anime slice of life qui donne une sensation de bien être particulièrement rafraîchissante grâce à son côté moe et son comique. La romance japonaise qui est présentée est très intéressante et originale. Je conseille cet anime à tous !

bokurawaminnakawaisou
bokurawaminnakawaisou

Opening & Ending

bokurawaminnakawaisou
bokurawaminnakawaisou

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire