Akame Ga Kill

Akame-Ga-Kill

Article

Aujourd'hui on s'intéresse à Akame Ga Kill !

 

La petite histoire :

Akame ga Kill est à l'origine un manga dessiné par Tashiro Tetsuya commencé en 2010 et terminé en 2016 après 16 volumes. Tous les mangas de Akame Ga Kill sont scénarisé par TAKAHIRO, aussi aux commandes de l'animé Yûki Yûna wa Yûsha de Aru sorti en 2013 et de Release the Spyce qui sort cet année. Actuellement, deux séries sont en cours sur cet univers : Akame Ga Kill ! Zero et Hinowa ga Yuku!. L’œuvre original s'appelait Red Eyes Sword: Akame ga Kill!.

Personnage et Scénario (ma vision de l'époque) :

Alors, c’est un seinen pour le moins assez étrange. (Je n’ai pas regardé énormément de seinen, mais quand même…) Alors, dans un environnement assez moyenâgeux, entièrement contrôlé par le royaume ultra autoritaire qui écrase comme il peut les rebelles, une unité d’assassin d’élite appelé Night Raid mène une rébellion sous terraine.

Tatsumi, le héros de l’histoire, venant d’un petit village du nord est parti faire fortune à la capital en tant que soldat du royaume. Seulement, il est séparé de ses deux amis en cour de route par des bandits et fini tout seul de son côté. A peine il arrive à la capitale, que déjà il se fait arnaquer par Leone et perd son argent.

Leone est une membre des Night Raid au caractère plutôt "féline". Elle a un tengu (arme antique qui ne s’adapte qu’à quelques personnes et donne une force incroyable à son détenteur) qui lui permet de faire ressortir son esprit animal de lion et obtenir une force surhumaine. Enfin bref, je m’égare. Après avoir était arnaqué, Tatsumi, fauché, fait la connaissance d’une jeune fille qui l’invitera chez elle pour la nuit, dans une immense propriété. Mais pendant la nuit, le Night Raid débarque et commence à tuer tout le monde. Le guerrier va donc se mettre en tête de protéger la jeune fille qui l’a invité.

C’est là qu’il fera la connaissance d’Akame, une ancienne des forces de l’empire avec un tengu qui prend la forme d’un sabre et qui tue en quelque secondes à la moindre égratignure à cause d’une malédiction. N’étant pas une cible, elle décide de l’ignorer pour se concentrer sur son travail. Comme il est décidé à l’en empêcher, elle lui montre donc ce que projetait de lui faire la fille. En découvrant l’une de ces amis morte et son autre ami à l’article de la mort, Tatsumi change d’un seul coup d’avis et fini par tuer la fille qui l’a « aidé ». A la suite de ça, il sera intégré au Night Raid où il fera la connaissance de Najenda, la chef, de Bulat le porteur de l’Incursio et accessoirement homosexuel, de Lubbock, un garçon au tengu des fils plein de ressources, qui est loin d’être homo, de Mine, la tireuse d’élite avec un tengu dont la puissance varie en fonction de ses sentiments, et de Sheele, qui est maladroite, sauf avec son tengu en forme de ciseau géant capable de découper n’importe quoi.

Le scénario en lui-même est bien fait, surtout avec l’arrivé dans l’histoire d’Esdeath, la chef des forces du royaume, ancienne amie de Najenda et follement amoureuse de Tatsumi. Les graphiques sont vraiment bons et les personnages sont classes. Pour une fois, on rencontre des homosexuels sans que ce soit un Yaoi ou qu’il y ait trop d’images douteuses.

Petit édito vu par le "moi" actuel : On a beaucoup parlé de la cause homosexuel ces derniers temps. La cause LGBT a pas mal était soutenu par l'art manga et il faut dire que ça se vend bien. Pourtant, si il y a à mon humble avis une œuvre qui respecte le plus les homosexuels, c'est celle-ci. Ils ne sont pas stigmatisés, ne possèdent pas de status particulier et sont donc présentés comme ce qu'ils sont : des hommes comme les autres.

Les épisodes assez décontractés sont même plutôt marrants. Les combats sont plutôt épiques et si on ignore les tengu, ils sont plutôt réalistes.

Points noirs (Vision de l'époque):

Le premier est vraiment le plus grand : ATTENTION SPOIL : les personnages meurent tous les uns après les autres ! (mettez en surbrillance pour voir). Ensuite, les drames arrivent un peu trop vite par rapport aux périodes calmes. Après, certaines partis du scénario donnent vraiment envie de crier tellement c’est horrible.

Conclusion :

Bref, en tant que seinen bien sanglant, cette animé est une merveille. Par contre, si vous êtes dépressif, vous vous suiciderais avant la fin. Si vous aimez les tragédies, vous allez adorer.

PICTURE

Vous cherchez des Wallpaper ou des GIF de cet animé ? Ne cherchez plus !

DDL => http://zipteria.com/GOoZ

Opening

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 24/12/2018